Le chef-lieu de Rodrigues, Port-Mathurin, a littéralement tremblé dans la journée d’hier. En effet, vers les 13 heures, alors que les opérations de débarquement de marchandises à bord du Mauritius Pride étaient « in full swing », un conteneur pesant au moins 32 tonnes s’est détaché de la principale grue à bord du bateau alors qu’il se trouvait à une hauteur de cinq mètres. Ce conteneur s’est écrasé sur le quai dans un bruit assourdissant, semant presque la panique à Port-Mathurin.
De nombreuses personnes se trouvant dans les parages sont accourues sur le quai pour essayer de comprendre ce qui s’était passé. Heureusement, ce grave accident n’a pas fait de victimes en raison des mesures de sécurité prises pour la manutention de cette grue. Les conséquences sur les autres plans sont conséquentes car les opérations de débarquement ont été interrompues, forçant le Mauritius Pride à rentrer à Maurice avec une quarantaine de conteneurs de marchandises non-débarquées.
Nicol Bégué, l’opérateur de la grue à bord du Mauritius Pride, a eu la peur de sa vie à ce moment précis. « Mo ti pe travay normal. Enn sel kout, mo nek senti mo manette tremble. Mo tand enn mari tapaz. Mo pa konpran ki pe passé. Mo leker bat bate », raconte-t-il à qui voulait l’entendre après cet accident à la mi-journée.
Le conteneur pesant au moins 32 tonnes avec des marchandises, dont de l’huile comestible, de la farine et autres denrées alimentaires, s’est écrasé lourdement sur le quai. Une enquête a été initiée en vue de déterminer les circonstances et les causes des ennuis mécaniques de cette grue de 32 tonnes.
Les opérations de débarquement des conteneurs n’ont pu se poursuivre car l’autre grue de 32 tonnes du bateau était en panne. Jusque-là, une trentaine de conteneurs de même que des véhicules avaient pu être débarqués. La troisième grue, qui a une capacité de cinq tonnes, n’était pas d’une grande utilité en la circonstance.
Pour le voyage retour, le Mauritius Pride, qui vient de subir une maintenance générale en Afrique du Sud, n’a pu embarquer de conteneurs. Dès son arrivée à Port-Louis en fin de semaine, des opérations de transbordement des conteneurs de marchandises sont prévues pour un retour assez rapide vers Port-Mathurin en vue d’éviter toute rupture de stock de denrées de base.
Des commerçants et importateurs de Rodrigues protestent contre les inconvénients causés par l’interruption du débarquement et se demandent comment se fait-il que ce bateau, qui vient de rentrer d’une révision générale, peut se retrouver avec une seule grue de 32 tonnes en opération avec l’autre en panne.