Le Minority Leader à l’Assemblée régionale de Rodrigues et leader du Front Patriotique Rodriguais (FPR) s’est lancé en fin de matinée dans une véritable critique de l’administration de Rodrigues autonome par le Mouvement Rodriguais (MR). Pour la reprise des travaux, Johnson Roussety a déposé une motion de censure contre le chef-commissaire de l’Executive Council Gaëtan Jhabeemissur et lui a demandé de soumettre sa démission.
« Pour les débats sur la motion de censure, je prévois que les membres de l’opposition interviendront. Ce sera une occasion pour les deux nouveaux élus du FPR de faire leur Maiden Speech et pour la voix profonde de Rodrigues de se faire entendre dans une conjoncture politique et sociale extrêmement difficile », a déclaré au Mauricien Johnson Roussety peu avant l’ouverture des travaux. Il a maintenu que seule la dissolution de l’Assemblée régionale et l’organisation d’élections anticipées pouvaient apporter un début de solution aux problèmes de Rodrigues.
D’autre part, dans le cadre des dernières élections partielles en date du 12 juin, les quatre élus dans les arrondissements Nos 4 et 6 (Baie-aux-Huîtres et Grande-Montagne) soit les deux candidates du MR, Annecy Larose et Marie Thérèse Agathe et les deux du FPR au No 6, Alex Flore et John Anderson Raffaut –, ont prêté serment en début de séance de l’Assemblée Régionale de Rodrigues.