La MBC a pris la décision de ne plus couvrir les activités politiques du Mouvement Rodriguais (MR), principal parti d’opposition dans l’île. Cette confirmation a été obtenue par le Minority Leader à l’Assemblée régionale de Rodrigues et du MR, Nicolas Von-Mally. D’ailleurs, le sujet du point de presse du MR, hier, à Port-Mathurin, était « un jour sombre pour la démocratie ».

Nicolas Von-Mally affirme avoir pris connaissance de ce développement en voulant confirmer la présence de la MBC. Il se dit choqué de cette décision et a essayé en vain d’obtenir des précisions de la direction générale de la MBC à Maurice. De son côté, le responsable de la MBC à Rodrigues, Ashok Beeharry, a informé le MR que « la décision de ne plus couvrir la conférence de presse du MR est réellement certaine ».

Ashok Beeharry a ajouté que cette décision a été entérinée ‘on Policy Grounds’. Le Minority Leader s’interroge sur la validité de cette démarche de la MBC: « C’est un boycottage de la MBC contre le MR. Le gouvernement régional se croit tout permis en appuyant sur l’autonomie. Est-ce bien la démocratie ? C’est un pas en arrière pour Rodrigues autonome ».

Nicolas Von Mally n’a pas raté de relever les cas où la MBC a fait l’impasse sur des prises de position, comme des dépenses de Rs 147 000 pour un Hump (dos d’âne) ou encore les interrogations de l’opposition sur le recensement des Rodriguais à Maurice. Le MR prévoit d’organiser des activités dans le cadre de l’anniversaire du parti le 10 novembre et le thème devrait être « la démocratie étouffée à Rodrigues » et une offensive contre la « tentative de dictature » imposée par l’OPR.