Rodrigues s’est engagée dans une réfl xion avec les “Assises de l’éducation” en vue d’élaborer une nouvelle orientation. A cette occasion, le chef commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues et commissaire à l’Éducation, Serge Clair, a réuni récemment une soixantaine de représentants des différents “stakeholders” pour un état des lieux et afin de dégager les grandes lignes du changement envisagé dans le secteur éducatif, soit du pré-primaire au secondaire en passant par le primaire. « Nous avons constaté une baisse dans le taux de réussites au niveau du School Certificate et du Higher School Certificate. Il ne faut pas que cette situation perdure. Au contraire, nous devrons tout faire pour renverser la vapeur et que la situation s’améliore. Nous voulons, à travers ces Assises, apporter une révolution dans l’éducation », soutient le chef commissaire. Il a aussi tenu à faire ressortir que « l’éducation d’un enfant ne concerne pas uniquement l’établissement et les enseignants, car les parents et la communauté sont aussi concernés ».

D’où, selon lui, la nécessité d’établir des réseaux autour de chaque institution scolaire. Serge Clair a émis le souhait qu’un changement en profondeur soit apporté au secteur éducatif à tous les niveaux. « Nous souhaitons qu’après cette rencontre, nous puissions dégager une vision de l’éducation pour Rodrigues. Les recommandations formulées lors des ateliers de discussions seront incorporées dans un rapport, qui sera mis à exécution dans les meilleurs délais », s’est-il appesanti. Il préconise la mise sur pied d’un “Pool of Trainers” en collaboration avec le Mauritius Institute of Education (MIE).

Pour les besoins de ces délibérations, la commission de l’Éducation de Rodrigues a bénéficié de la participation de deux “Resource Person” de Maurice, à savoir Medavy Pillay Munien, du ministère de l’Education, et Vassen Naeck, du MIE. D’autre part, un atelier de travail sera organisé en avril en vue de procéder à la validation du manuel de “Kreol Rodrige” dans les institutions primaires et secondaires.