Les difficiles opérations d’accostage du MV Mauritius Trochetia à Port-Mathurin ont tenu en haleine toute l’île Rodrigues en fin de semaine. Et le suspense a duré environ trente heures, le bateau transportant 102 passagers et quelque 400 tonnes de marchandises générales étant immobilisé à quelques mètres de Grand Pâté, un lieu jugé difficile pour la navigation, au large du port à Rodrigues. Les contrariétés affectant les dernières manoeuvres avant l’entrée dans le port ont été causées par une conjugaison de facteurs, dont le principal était des vents contraires de plus de 60 km/h et des ennuis mécaniques de l’un des deux remorqueurs. Toutefois, le capitaine Alain Leung, qui n’a voulu prendre aucun risque pour mettre en péril la sécurité des passagers et des membres d’équipage, a finalement mené à bon port son navire en s’approchant du quai de Port-Mathurin sur le coup de 13h hier.
Pourtant, le MV Mauritius Trochetia était arrivé au chenal de Port-Mathurin depuis 8h vendredi, au terme d’une traversée des plus houleuses de Maurice, avec des vagues de plus de six mètres. Avec Port-Mathurin en vue et la présence des deux remorqueurs, Solitaire et Albion, à ses côtés, le bateau devait amorcer les dernières manoeuvres pour s’approcher du quai. « Aux commandes du navire je sentais que les choses ne se déroulaient pas normalement. La puissance des remorqueurs n’était pas suffisante pour contrer ces vents forts soufflant à plus de 60 km/h. Je n’ai pas voulu prendre de risques inutiles et après consultations avec les autorités portuaires et les responsables de la Mauritius Shipping Corporation, j’ai décidé de geler toutes les opérations jusqu’à une nette amélioration du temps », a déclaré à Week-End le capitaine Leung.
Un des passagers contactés par Week-End au téléphone, vendredi après-midi, devait confirmer que le mauvais temps était la raison principale du problème. « Bato-la ti fini met latet dan canal. Divan finn saye li. Akoz mové tan, kapitenn pa finn oulé pran risk. Li finn mem fer ene drifting. Remorker finn répousse en déor pou li pa tomb lor resif », devait-t-il faire comprendre au téléphone. Les passagers à bord du bateau furent informés de la situation par le capitaine durant la journée d’hier, même si ce dernier devait faire l’économie des explications techniques du problème.
 Par contre, l’atmosphère était quelque peu tendue sur le quai parmi ceux venus accueillir leurs proches retournant de Maurice. Devant la scène du MV Mauritius Trochetia à quelque 500 mètres du rivage mais impossible d’assurer tour débarquement, les rumeurs les plus farfelues avaient commencé à circuler, notamment que le bateau avait été drossé sur le Grand Pâté ou encore qu’il avait subi des avaries de moteur et que des techniciens étaient attendus de Maurice. L’impatience grandissait à vue d’oeil sur le quai mais peu à peu, après des échanges téléphoniques avec les passagers, ils furent rassurés quant aux répercussions de ce contre-temps.
« Les manoeuvres pour entrer dans la passe ne se sont pas déroulées dans les meilleures conditions vu la position latérale. Enn sertin moman mo ti trouvé ki bato ti pé alle direk lor piké lapasse. Lamem mo désidé ek mo dir arrété pou zet l’ancre », reprend le capitaine Leung, qui avoue que « prémyé fwa ariv mwa sa ». Profitant de cette mésaventure, il a voulu tirer la sonnette d’alarme sur des manquements portuaires à Port-Mathurin. « Ce que je vais dire n’est pas un secret. Les autorités sont au courant de la nécessité d’un emergency back-up dans le port. Les deux remorqueurs, Solitaire et Albion, qui sont de service à Rodrigues, ne disposent pas de la puissance nécessaire pour faire face à ce genre d’urgences », s’appesantit le capitaine, affichant une satisfaction légitime à la conclusion des manoeuvres vers 13h hier.
 Mais déjà, le capitaine Leung pense aux conditions du voyage retour. Le MV Mauritius Trochetia, qui aurait dû quitter Port-Mathurin ce matin, accusera un retard de deux jours. Le départ est programmé pour mardi, une détérioration du temps étant annoncée vu la présence d’une dépression dans les parages…