Après l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) de Serge Clair, c’est au tour du Mouvement Rodriguais de Nicolas Von Mally de présenter ses candidats. Aujourd’hui, l’alliance Front Patriotique Rodriguais (FPR) de Johnson Roussety et le Mouvement Militant Rodriguais (MMR) de Christian Leopold vont leur emboîter le pas lors d’un rassemblement électoral. Hier après-midi, la MCB Square de Port-Mathurin a accueilli le meeting de présentation de candidats du MR. Le ministre de la Pêche et député sortant de Rodrigues de même que leader du MR seront candidats au scrutin du 10 décembre avec Chen Lyle Lamvohee comme colistier.
Chen Lyle Lamvohee ne mérite plus de présentation, car il a été le premier Chairperson de l’Assemblée régionale de Rodrigues en 2002 sous le gouvernement régional dirigé par Serge Clair. Cet avocat affirme que dans l’exercice de sa profession, il a pu se rendre compte de la “profonde misère de la population à Rodrigues” et qu’il a été un observateur averti de la scène politique de Rodrigues au cours de ces douze dernières années.
“C’est sans hésitation que j’ai répondu à l’appel de Nicolas Von Mally pour me joindre à lui dans la campagne électorale. Nicolas Von Mally est un homme sincère, intègre et inspire le respect. Il a de l’expérience et est crédible”, a déclaré Chen Lyle Lamvohee, qui a ajouté qu’il a décliné des offres politiques venant de Serge Clair, de Johnson Roussety et de Paul Bérenger.
“L’OPR n’a plus le droit moral de diriger l’Assemblée régionale. Ce parti ne détient plus la majorité. Les gens sont mécontents de la gestion des affaires par l’OPR. Rodrigues subit un règne de terreur et d’intimidation. Serge Clarir bizin konpran ki Rodrigues pa pu li ek ki sak dimunn bizin gagn la sans pu fer lavenir so fami”, a poursuivi l’orateur.
Le colistier de Nicolas Von Mally a critiqué le comportement politique de Christian Leopold, ancien président du MR et député sortant. Il l’a qualifié de traître. “Ti avoy Christian Léopold alle négosyé, limem li ine alle marye”, a-t-il déclaré. Il a dit ne pas comprendre l’empressement de l’ancien président du MR, qui a conclu une alliance électorale avant de créer son propre parti.
Le leader du MR a pris pour cible son ancien camarade de parti, Christian Leopold. Il a ajouté que le MR a accumulé un délai pour démarrer la campagne en raison des consultations avec le FPR en vue de conclure une alliance. “Leopold ti ena responsabilite pou al negosye ek Johnson ek li ek Johnson fine d’accord pou qui MR  mete 2 kandida ek FPR soutenir MR ek apre Jomnson sanz lidee ek dire bizin sakene mete ene kandida ek poste sef komiser. Mo pa dakor ar sa”, dit-il au sujet des tractations préélectorales.
Nicolas Von Mally affirme avoir tout tenté en tant que ministre du gouvernement pour assurer le décollage des activités économiques de Rodrigues, que ce soit avec des projets comme le développement de l’aéroport, de l’université ou encore de câble optique. “Sak fwa, banla mette baton dans laru”, regrette-t-il. Il milite pour le paiement d’une compensation aux pêcheurs de Rodrigues avec le nombre de parcs marins créés.
En conclusion, Nicolas Von Mally prévoit qu’en cas de victoire du MR aux élections générales, l’OPR devra démissionner de l’Assemblée régionale.