Pour la troisième année consécutive, Rodrigues montrera la voie en matière de préservation et de conservation de la faune et de la flore marines. En effet, à partir de demain et ce, jusqu’au 20 octobre prochain, la saison d’ourites sera fermée formellement. Personne n’aura le droit de s’adonner à ces activités en mer que ce soit pour des raisons professionnelles ou même pour son plaisir personnel. Les règlements promulgués depuis trois ans déjà par la Rodrigues Regional Assembly seront mis en application dans toute leur rigueur pendant toute la Closed Season.
Le commissaire de l’Environnement et de la Pêche, Richard Payendee, a confirmé qu’une cérémonie officielle de clôture de la saison de pik urit se déroulera demain à 10h sur la plage d’Anse-aux-Anglais et qu’à partir de là, la population de pieuvres dans les eaux de Rodrigues pourra croître en toute tranquillité. Avec cette nouvelle fermeture, les autorités de l’île ont innové en matière de surveillance pour faire de cette opération “un succès non seulement pour Rodrigues mais également un exemple dans la région.”
“Cet événement, qui se déroule à Rodrigues, est suivi avec intérêt et attention sur le plan régional et même international. Nous voulons que Rodrigues serve d’exemple en matière de Sustainable Fisheries”,a fait comprendre le commissaire Payendee face à la presse.
Pendant ces deux mois, la mer à Rodrigues sera placée sous haute surveillance. Ainsi, 45 superviseurs ont été recrutés par le Rodrigues Council of Social Services(RCSS). Ces superviseurs, qui ont suivi des cours de formation d’une durée de trois semaines, viendront prêter main-forte au personnel des Pêcheries et de la National Coast Guard (NCC) pour faire respecter le couvre-feu dans la pêche aux ourites. En sus, quelque 200 pêcheurs, qui se retrouveront hors circuit ont également été embrigadés dans la même mission de surveillance.
Le commissaire de l’Environnment et de la Pêche a ajouté que des lacunes notées dans le système seront comblées au fur et à mesure. Il a annoncé la mise en place de miradors de contrôle avec des caméras de surveillance pour un meilleur contrôle des activités en mer. Les dotations nécessaires devront être annoncées dans le prochain budget, qui sera présenté à l’Assemblée régionale de Rodrigues en septembre au plus tard.
“Avec les deux précédentes fermetures de saison, nous avions obtenu des résultats encourageants. Les statistiques officielles démontrent qu’en 2011, pour la première Octopus Closed Season, nous avions exporté 250 tonnes et l’année suivante, le volume est passé à 570 tonnes, soit plus de deux fois. L’année dernière, 561 tonnes ont été exportées. Ce chiffre s’explique par le fait que bon nombre de pêcheurs ont préféré faire sécher leurs prises pour les conserver avant de les mettre sur le marché à Rodrigues”,a déclaré le commissaire de l’Environnement et de la Pêche, en guise de bilan.
Richard Payendee a pousuivi en soulignant que les effets de la fermeture de la saison se traduisent également par des ourites de plus grande taille aussi bien que des retombées positives sur les bancs de poisson. Plus d’un millier de pêcheurs sont concernés par la cette Closed Season. Il a brossé un tableau du redéploiement des pêcheurs sur le plan des activités dans différents domaines avec des cours d’initiation dans le secteur de la santé ou encore la reconversion dans le ramassage et le tri des déchets en verre, en plastique et en papier en vue d’un projet de recyclage. Des contacts ont déjà été engagés avec une entreprise à Maurice pour encadrer cette initiative.
“Au terme de ce partenariat, chaque famille à Rodrigues sera dotée de poubelles pour faciliter le tri des déchets en vue de la transformation soit en objets de décoration ou d’art ou encore pour la confection de meubles”, a dit le commissaire, qui a également fait allusion à la génération d’énergie électrique à partir des déchets ménagers.