Anna Debever et Jacques Chatelain ont adopté Rodrigues comme lieu de vie. Dans le livre Rodrigues Intime, l’âme du pays est appréhendée au coeur des autochtones. Une belle incursion dans le quotidien insulaire qui met en relief les préoccupations rodriguaises.
L’agricultrice courageuse, l’apicultrice, et bien d’autres habitants de divers secteurs d’activité. Ils sont facteur, charcutier, menuisier de marine… C’est à travers leurs portraits qu’apparaît le corps intangible du pays, dépeint sous la plume d’Anne Debever. Rodrigues Intime est comme une fenêtre ouverte, à travers laquelle des choses et des gens passés inaperçus sont mis en lumière à leur juste valeur.
Outre une dimension culturelle qui évite l’écueil du folklorique, ce livre aborde aussi un aspect écologique. On apprendra que la forêt rodriguaise renferme des essences valant leur pesant d’or (badamier, jacquier, casuarina, razuna), notamment pour la construction de pirogues.