À trois jours du scrutin pour les élections régionales à Rodrigues, le Front Patriotique Rodriguais de Johnson Roussety a fait la démonstration de sa présence sur l’échiquier politique dans l’île. Cette troisième formation politique, qui tente de se frayer un passage sur le terrain électoral entre l’Organisation du Peuple de Rodrigues de Serge Clair et le Mouvement Rodriguais de Nicolas Von-Mally, a réussi son rassemblement d’hier à Anse-aux-Anglais pour marquer le premier anniversaire du FPR.
Les partisans de Johnson Roussety se sont donné rendez-vous en grand nombre pour marquer cet événement et remettre en perspective le rapport des forces en prévision des élections de dimanche.
Galvaudé par cette mobilisation le leader du Front Patriotique Rodriguais (FPR) souligne dans une déclaration au Mauricien que « le succès de ce rassemblement politique pour le premier anniversaire constitue un véritable boost-up électoral pour le parti. Comme je l’ai déjà dit, et je le maintiens, il faudra compter sur le FPR pour diriger Rodrigues après les prochaines élections régionales. La foule, qui s’est déplacée à Anse-aux-Anglais, vient apporter de l’eau à mon moulin ».
Après le rassemblement d’hier, le FPR compte clore la série de meetings de la campagne électorale avec un rendez-vous à Mangues dans la région No 1 (La-Ferme). Le principal thème, qui devrait revenir comme un leitmotiv, sera axé sur la campagne de « donne bagaz » (bribe électoral) reproché au Mouvement Rodriguais (MR), dont les représentants constituaient la majorité sortante à l’Assemblée Régionale.
Le lieu de rassemblement du FPR est des plus symboliques dans la mesure où en fin de semaine dernière, deux camions de matériaux de construction destinés à des électeurs de la région de La-Ferme, avaient été placés sous séquestre de la police suite à des allégations de bribe électoral. L’enquête policière est en cours et le leader du FPR a déjà signifié son intention de saisir la Cour suprême pour une pétition électorale à toute fin utile.
De son côté, l’Electoral Supervisory Commission (ESC), qui avait été informée de ces distributions de matériaux de construction sous le programme du Trust Fund pour le compte de l’Empowerment Foundation, avait sollicité des explications de l’Administration de Rodrigues. L’Island Chief Executive a transmis en début de semaine une correspondance détaillée des différentes composantes de ce programme en faveur des plus vulnérables dans l’île.
D’autre part, Johnson Roussety, qui a fait le procès de Nicolas Von-Mally, lors de son intervention à Anse-aux-Anglais. « Nicolas to finn fou nou dehors. Aster nou ki pou fou twa dehors », a-t-il lancé à plusieurs reprises. Il a commenté les différentes étapes de la crise au sein du MR, qui a débouché sur son expulsion du parti et sa démission en tant que chef-commissaire.
Le leader du FPR et les autres orateurs, dont Allan Ladd Emilien, ont critiqué le ministre Nicolas Von-Mally et le chef-commissaire sortant, Gaëtan Jhabeemissar. « Jhabeemissar ine prezante bilan Johnson Roussety pou cinq dernye banané parski li pena bilan ek Johnson ki ti sef komiser », a soutenu Allan Ladd Emilien.