La première édition du Rodrigues Kitesurf international Festival, organisé par la Rodrigues Kitesurfing Association (RKA), prend fin ce matin à Anse Mourouk. La compétition avait très bien commencé, mardi matin, avec  un mini raid de 10 km remporté, qui plus est, par un fils du sol, nommément Michaël Léopold. Les données ont toutefois changé en fin de semaine avec la mis en veilleuse du long raid de 20 km entre Mourouk, Îlot Chats et Graviers, faute de vent. Si les conditions climatiques le permet, cette épreuve pourrait se tenir aujourd’hui. Mais quoi qu’il en soit, les organisateurs rodriguais affichent pleinement la satisfaction et affirment que ce festival deviendra désormais un événement annuel.
La semaine dernière, nous écrivions dans ces mêmes colonnes, avant même que ne débute la compétition, le pari remporté par les membres de la RKA pour avoir pris l’initiative d’organiser un festival de cette envergure et ce, avec un budget conséquent de quelque Rs 2.5M. Le président du RKA, Jean-Christ Spéville, n’a d’ailleurs pas manqué de remercier tous ceux qui ont aidé l’association à mettre en place ce projet, à savoir l’Assemblée Régionale de Rodrigues, la Commission des Sports, l’Office du Tourisme de Rodrigues, la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) et plusieurs grandes marques et produits internationaux.
Seul bémol,: le vent est tombé après trois jours de compétition. Un facteur auquel font souvent face les organisateurs de compétition en raison des caprices imprévisibles de la nature. Cela fait que les organisateurs ont dû mettre en veilleuse le long raid de vendredi qui était prévu sur 20 km en espérant que les conditions redeviennent favorables à ce sport ce matin. « En dépit du fait que le vent est tombé, nous sommes très satisfaits de ce qui a été mis en place lors de cette grande première. Il y a eu une très bonne cordination entre l’équipe de sécurité, celle responsable de la partie technique et le comité organisateur », a déclaré le président du RKA.
Avec ce chamboulement, les organisateurs ont dû avancer le concours de free style prévu pour hier matin, à jeudi, jour initialement prévu comme un jour de repos. Cela fait qu’une compétition de beach volley a été organisée, hier sur la plage de Mourouk, pour meubler ce temps libre. « Si nous avons du vent dimanche (Ndlr: aujourd’hui), nous allons à ce moment organiser le long raid », a indiqué Jean-Christ Spéville. Ce dernier a ajouté que la compétition a accueilli 35 étrangers, dont bon nombre de Français. Des Mauriciens ont également participé à la compétition et selon Jean-Christ Spéville, le plus jeune compétiteur, a été le Mauricien Simon Lamusse, tout juste âgé de 14 ans.
La surprise de la compétition aura été sans conteste la victoire du Rodriguais Michaël Léopold lors de l’épreuve inaugurale de mardi, soit le mini raid. Il a ensuite terminé deuxième lors de la deuxième épreuve disputée mercredi entre Mourouk et Île Catherin, longue d’une distance de 30 km. « Michael Léopold est un enfant de la mer puisqu’il est de Mourouk. Il n’a que 20 ans et peut encore réaliser de très belles choses. Malheureusement, il s’est blessé au genou après la deuxième épreuve », a souligné  Jean-Christ Spéville. Selon lui, les organisateurs étaient confiants que les locaux allaient réaliser une bonne performance, mais de là à remporter une épreuve, ils ne s’y attendaient pas.