Le kitesurfer rodriguais, Michael Léopold, vainqueur du Rodrigues Kitesurfing International Festival de juin dernier, participera à une compétition en novembre prochain, en Nouvelle Zélande. Selon le président Rodrigues Kitesurfing Association (RKA), Jean-Christ Spéville, c’est sur invitation que Rodrigues sera représentée à ce festival. Des démarches ont déjà été entreprises auprès des différents organismes gouvernementaux, dont l’Assemblée régionale de Rodrigues, afin de faciliter le déplacement du kitesurfer et des personnes qui l’accompagneront.
Après avoir remporté le festival de juin dernier à la « maison » à Mourouk, son village natal, Michael Léopold, aura l’occasion de découvrir d’autres horizons à l’issue d’une compétition prévue du 12 au 18 novembre prochain. La particularité de ce festival est qu’il se déroulera sur un lac, soit le Lake Hawea. Jean-Christ Spéville dira que ce sera une belle expérience à vivre pour le jeune kiter de 20 ans seulement. Le jeune homme sera accompagné de Andy Albert, technicien au sein de la RKA et qui a été invité par les organisateurs à donner un coup de main.  » C’est une grande fierté que d’avoir été invité à ce festival. Pour une île si petite que Rodrigues, c’est un rêve que de participer à une compétition à l’étranger « , s’est réjoui Jean-Christ Spéville.
Pour ce dernier, c’est une occasion à saisir d’autant plus ce festival est réputé pour ses scènes spectaculaires. « De plus, avec le break universitaire à cette période de l’année, nous devons nous attendre à voir quelque 2 000 étudiants, sans compter les habitants des villes avoisinantes. C’est ce qu’on nous a dit à propos de ce grand festival. On nous a également expliqué que le nombre de participants est limité à 200. C’est dire que c’est une grande manifestation sportive », a fait remarquer le président de la RKA. Ce dernier a ajouté qu’il accompagnera Michael Léopold, tout comme Andy Albert et les deux musiciens Sydney Alfred et Brandon Moutou. « Le kitesurf est un sport de bonne humeur et c’est la raison pour laquelle nous serons accompagnés de deux musiciens. C’est une façon d’amener de la couleur rodriguaise à ce festival », a-t-il souligné.
Dans cette optique, Jean-Christ Spéville a déjà entamé des démarches auprès des différents sponsors et des organismes gouvernementaux, afin de faciliter le déplacement de cette délégation en Nouvelle Zélande. Il convient de souligner que la délégation compte faire un crochet par Melbourne en Australie à leur retour. L’idée étant de faire la promotion du Rodrigues Kitesurfing International Festival 2014. « Nous comptons rencontrer les associations mauriciennes et rodriguaises basées à Melbourne pour promouvoir cette compétition. Cela fait qu’elles pourront ensuite faire passer le message, afin que la compétition de 2014 puisse accueillir des Australiens », a conclu Jean-Christ Spéville.