Le chef commissaire : « Nou dir sa minis aret mette so nene dan safger Lasemble Rézional »
Le ministre Von Mally exécute son projet en passant par des sociétés coopératives
Une situation de crise se développe actuellement à Rodrigues avec un bras de fer engagé entre le ministre de Rodrigues, Nicolas Von Mally, et le commissaire de l’Environnement et de la Pêche de l’Assemblée régionale, Richard Payendee. L’arbitrage est assuré par le chef commissaire, Serge Clair. Le litige porte sur un projet d’élevage de pêche piloté par le ministère de la Pêche mais contesté par la commission de tutelle. Hier matin, la tension est montée d’un cran avec le chef commissaire intervenant pour demander au ministre et au leader du Mouvement Rodriguais de ne pas s’immiscer dans les affaires de l’Assemblée régionale.
Tout a démarré au début de la semaine écoulée avec le ministre Von Mally animant un point de presse pour confirmer son intention d’aller de l’avant avec le projet d’élevage de poissons dans le lagon. Il a ajouté que des coopératives de pêche sont disposées à se lancer dans cette nouvelle aventure en dépit des objections de l’Assemblée régionale de Rodrigues. Il a signifié son intention de lancer cet élevage de poissons sur une base de projet-pilote.
Le ministre de Rodrigues s’est évertué à répondre aux critiques formulées par le commissaire de l’Environnement et de la Pêche, notamment par rapport à la qualité de la nourriture pour les poissons. « Cette nourriture n’est pas à base de produits chimiques. Mais des restes de poissons, comme les arêtes », a-t-il dit.
Les assurances et l’intention du ministre d’aller de l’avant avec le projet d’élevage de poissons ont piqué au vif le chef commissaire. Celui-ci a réuni la presse, hier matin, à son domicile pour remettre les pendules à l’heure sur ce dossier. « Le ministre de Rodrigues ne respecte pas l’Assemblée régionale et s’il croit pouvoir aller de l’avant avec ce projet, il fait fausse route. Nous allons demander formellement au National Coast Guard d’intervenir et de prendre en contravention les pêcheurs engagés dans ce projet d’élevage. Nous ne comptons pas rester les bras croisés devant ce cas flagrant d’ingérence dans les affaires de l’Assemblée régionale », s’insurge-t-il.
Le chef commissaire a fait comprendre qu’il demandera au Premier ministre de rappeler à l’ordre le ministre Von Mally qui outrepasse ses droits. « Nou fin dire sa minis-là aret mette so nene dan zafer Lasemblé Rezional sinon li pou konne ki appel Serge Clair » a-t-il déclaré sans aucun ménagement.
De son côté, le commissaire Payendee est revenu sur ses craintes avec la mise à exécution de ce projet d’élevage de poisson. « L’Assemblée régionale objecte formellement à l’importation de Berry rouge et de cordonniers. Des problèmes vont surgir avec leur présence dans les eaux à Rodrigues », a-t-il dit. Il est également revenu sur la qualité de la nourriture en s’interrogeant sur les retombées économiques d’un tel projet.
« Un autre aspect majeur de ce projet est que cet élevage se pratique dans des profondeurs de quatre mètres en mer. Or, à Rodrigues, ces conditions n’existent pas dans le lagon. Des tentatives dans le passé n’ont pas été concluantes avec des obstructions pour le passage des bateaux des pêcheurs », a poursuivi Richard Payendee.
Franchette Gaspard Pierre-Louis, qui est également commissaire aux Coopératives, est intervenue pour faire état d’une campagne de sensibilisation contre les risques inhérents à ce projet d’élevage de poissons. Elle a ajouté que ces sociétés coopératives ont été mises sur pied à l’initiative de Nicolas Von Mally.