L’île Rodrigues est désormais dotée de sa première salle de danse professionnelle. C’est le Centre culturel et des loisirs de Mont-Plaisir qui fera office d’école. La nouvelle école a été inaugurée par le Commissaire des Arts et de la Culture, samedi dernier, en présence de certains artistes locaux. 
L’ouverture de cette nouvelle salle de danse fait la joie de tous les danseurs de Rodrigues. Désormais, comme l’a affirmé le Chef Commissaire, ils ont un espace pour se perfectionner. Cette salle est de niveau professionnel, car elle en possède les atouts nécessaires. Pour montrer leur reconnaissance devant ce nouvel espace, les danseurs de plusieurs styles se sont livrés à une belle prestation pour le plaisir des invités.
D’environ 150 m2, le plancher est de couleur miel, les vitres et les ouvertures donnant vers l’extérieur peuvent être masquées par de grands rideaux de lin de couleur écrue qui participent à l’insonorisation de la salle, et parfois à la quiétude nécessaire à une bonne concentration.
Enfin, sur le mur faisant face aux vitres et autres ouvertures donnant sur les collines de Saint Gabriel, avec au loin, le bleu de l’océan, un grand miroir de 15 m de long sur 2m50 de hauteur a été installé… Ce miroir de presque 40m2 permet aux danseurs traditionnels et modernes de corriger, de répéter, de parfaire leurs mouvements et leurs chorégraphies, et aussi d’aborder les bases des disciplines de la danse classique, grâce à deux barres. Ces barres sont, pour rappel, des outils de travail incontournable dans un studio de danse professionnel et vont permettre aux danseurs de faire leurs exercices d’assouplissements et d’échauffements du corps, des muscles, et de la concentration de l’esprit.
Dans son allocution de circonstances, la commissaire de la Jeunesse, des Arts et de la Culture, Rose de Lima Edouard a déclaré que “ce véritable outil professionnel est probablement l’une des plus belles de cette région de l’océan Indien. Nombreux sont les danseurs et les chorégraphes qui rêvent de travailler dans un espace équipé de la sorte, où le calme et la beauté du lieu sont une invitation au travail et à la création”.
Actuellement, il y a plus de 70 jeunes qui pratiquent la danse moderne, sous la direction de plusieurs chorégraphes et que de nombreux musiciens les observent pour la création des mélodies en vue de nouvelles chorégraphies.
Déclarant que la population Rodriguaise se passionne de plus en plus pour les diverses expressions culturelles, traditionnelles et modernes, la Commissaire a soutenu qu’une seconde salle polyvalente équipée et insonorisée pour l’enseignement et la pratique de la musique verra le jour. “Nous sommes convaincus, par la pratique, que Rodrigues est, et sera de plus en plus le centre d’intérêt des artistes, des animateurs culturels, des formateurs, des professionnels de la région, et au-delà”, dit-elle.
Enfin Mme Edouard a annoncé que deux artistes participeront au Festival Moutia aux Seychelles. Pour l’occasion le Chef Commissaire a annoncé que des animateurs culturels seront placés dans les écoles primaires pour initier les enfants à la musique.