Si les quatre lauréats de Rodrigues pour 2013 viennent tous du Rodrigues College, ce qui n’est nullement une surprise pour le monde de l’éducation dans l’île, le premier lauréat côté garçon, Alexis Guenoler Larose, constitue une véritable revanche sur les vicissitudes de la vie et un bel exemple de sacrifice du travail assidu. À l’âge de deux ans, il avait perdu son père dans ces circonstances dramatiques. Avec le soutien indéfectible de sa mère et de ses plus proches parents, il fait aujourd’hui la fierté de sa famille.
Alexis Larose est encore sous l’effet des émotions de sa réussite éclatante aux examens de Higher School Certificate (HSC) à la proclamation des résultats. Il ne cache pas sa surprise quand Le Mauricien l’a rencontré dans l’enceinte du Rodrigues College. « Je ne m’attendais pas à être lauréat. C’est vrai que j’ai bien travaillé pendant toute la période des cours. Je sais pertinemment bien que l’éducation est un véritable passeport pour l’avenir. Je demande aux jeunes de bien s’appliquer en classe car ils jouent leur avenir », fait-il comprendre d’emblée.
Alexis Larose sait que la vie ne lui a pas fait de cadeau. « J’ai perdu mon père dès l’âge de deux ans. Ma mère, mon frère et mes deux cousines ont été d’un soutien sans limites pour moi lors de mes études. Je ne sais comment les remercier pour cet encadrement si nécessaire. Je dois reconnaître qu’être lauréat représente la récompense de cette somme d’efforts depuis la Form I », poursuit-il en confirmant qu’il a une préférence pour l’informatique. D’ailleurs, il avoue que son passe-temps favori est les jeux sur ordinateur.
Son dauphin, Joseph Adriano Nemeours, est beaucoup plus philosophe en la circonstance. « Mo finn touzour travay dur et met Bondie divan dan mo letid », déclare-t-il.
La mère du lauréat est encore plus émue du succès de son fils et souligne que celui-ci a été un enfant obéissant. « Zame ti bizin dir li al fer so devwar ou al aprann », dit-elle.
De leur côté, Victorine Anna Azie et Melissa Marianne Remy, les deux lauréates du Rodrigues College, savourent leur succès aux examens du HSC de l’année dernière. « Je ne m’attendais pas à être lauréate. Mais je suis très contente de voir que mes efforts ont rapporté des dividendes. J’ai toujours caressé l’idée de m’engager professionnellement dans le domaine de la santé et avec cette bourse d’études, je pourrai réaliser mon rêve », soutient Anna Victorine Azie, dont le père est technicien à Mauritius Telecom et la mère femme au foyer.
Melissa Marianne Remy avoue qu’elle a toujours été régulière dans ses études même si elle ne s’attendait pas à une tel réussite.
Pour sa part, le recteur du Rodrigues College, Nanock Perrine, mettra tout le monde d’accord. « Je suis très fier de la performance du collège. Les lauréats ne sont nullement une surprise et ces quatre collégiens étaient parmi ceux qui étaient les plus assidus en classe depuis la Form I. Ce qui est sûr c’est que l’effort est toujours récompensé. Je tiens à remercier également le personnel enseignant de même que les parents pour leur contribution dans cette réussite des plus légitimes », a-t-il conclu.
Cette année, le taux de réussite est en baisse, soit 78,6 % en 2013 contre 81,3 % en 2012 avec pour le Rodrigues College 86,36 %, Le Chou College 76,9 %, Maréchal College 65,8 % et Mont Lubin College 64,3 %.