• 240 participants, 25 pays, 60 équipes, parcours de 340 km en six jours, événement écologique d’envergure internationale pour une visibilité de taille

Depuis le 30 août, Rodrigues vit un événement exceptionnel jamais organisé auparavant. Un véritable coup de maître en termes de promotion et de visibilité touristiques pour l’île. En effet, Expedition Africa est bel et bien présente dans l’île avec le déplacement de plus de 250 étrangers. Compétiteurs, bénévoles et officiels engagés dans cet événement ont été chaleureusement accueillis par le personnel de l’Office du Tourisme à leur arrivée à Plaine-Corail.

À Rodrigues, nombreux sont également les bénévoles qui ont mis la main à la pâte pour assurer la réussite de cette épreuve. Les participants ont été en pleine compétition pendant la semaine, avec 240 concurrents, venant de 25 pays différents, 59 équipes et une équipe rodriguaise prenant part à la compétition. Les concurrents devaient parcourir une distance de 340 km durant six jours, avec au programme des activités d’endurance et de persévérance parsemées d’obstacles dans des disciplines aussi diverses que la natation, la navigation, des régates, le VTT, la tyrolienne, les courses à pied et randonnées et des travaux de cordages, entre autres. Les plus valeureux des participants seront récompensés ce samedi à la conclusion de l’ensemble des épreuves.

Les participants viennent presque de tous les coins du monde, de l’Afrique du Sud à la France en passant par les États-Unis, la Russie, la Suisse, la Norvège, Grande-Bretagne, Israël et l’Argentine. Le coup d’envoi a été donné le vendredi 30, avec l’enregistrement des participants à l’hôtel Les Cocotiers, à Anse-aux-Anglais. Les participants ont eu l’occasion de sillonner l’île et de découvrir les différents parcours avant l’ouverture officielle de dimanche dernier avec une marche depuis le stade de Camp-du-Roi jusqu’au QG de l’administration centrale. Ils étaient coiffés de chapeaux de paille traditionnels. Le chef commissaire et commissaire du tourisme, Serge Clair, intervenant à cette occasion, a réitéré la volonté du gouvernement régional à faire de Rodrigues la première île écologique de l’océan Indien.

“Cette activité coïncide, donc, avec le lancement de deux activités d’écotourismes à Rodrigues, notamment l’escalade et le sup paddle. Au sein du gouvernement régional, nous sommes déterminés à faire de Rodrigues la première destination écologique de l’Océan Indien. L’un des objectifs de permettre la tenue de cet événement est de promouvoir un nouveau partenariat avec les opérateurs locaux, qui ont beaucoup à gagner en s’intégrant dans cette activité », déclare le chef commissaire. En effet, la compagne d’aviation nationale Air Mauritius, les opérateurs touristiques et d’autres instances locales publiques et privés se sont associées à cet évènement. « C’est une occasion en or de mettre Rodrigues sur la carte touristique mondiale », ajoute Serge Clair, qui se dit heureux de constater autant de pays représentés à cette occasion. Ils sont appelés à être des ambassadeurs pour la promotion de l’île.

Les différents opérateurs dans le secteur de l’hospitalité, soit des gérants d’hôtel, de gîtes et de tables d’hôte ont aménagé leurs dispositifs et apporté des changements à leurs horaires afin de pouvoir accueillir les activités au programme et assurer le bien-être des participants qui sont logés dans une dizaine d’établissements.

La première manifestation a eu lieu à Mourouk dimanche dernier avec une régate de taille comprenant 60 bateaux traditionnels menés par un patron rodriguais pour chaque équipe. Les participants ont dû prendre part à une course sur la plage sur une distance d’environ 300 mètres afin de retrouver leurs pirogues respectives. Le nombreux public, qui avait fait le déplacement pour l’occasion, a été gracié d’un spectacle de toute beauté avec les voiles de bateaux envahissant le lagon, soit une harmonie de couleurs se dressant comme un émerveillement avec en toile de fond l’azur de l’océan Indien.

Mais à bord des embarcations, ce fut une autre paire de manches. Les membres d’équipage avaient un autre défi plus physique à relever. Ils avaient en effet à gérer la pirogue sous les instructions des patrons, de fins connaisseurs en matière de manœuvres en mer. Mais la synchronisation initiale n’était pas aussi évidente à bord de ces embarcations arborant des voiles au nom des sponsors tes que Les Cocotiers, Air Mauritius, Transinvest, Office du Tourisme, Duty Free Paradise et autres.

En mer, les bateaux devaient non seulement parcourir un circuit bien défini mais également affronter des épreuves avec plusieurs bateaux faisant face à des difficultés et se renversant en mer ou encore entrant en collision avec d’autres. Le spectacle était hors du commun avec la joie et la bonhomie se lisant malgré tout sur les visages des participants.

Durant toute la semaine, les participants se sont livrés à des épreuves d’endurance avec les Rodriguais les encourageant en route. Ils ont également eu l’occasion de découvrir de nombreuses facettes de la vie rodriguaise dans les villages avec des arrêts et au menu des grillades de poulets et de porcs en bordure de route. Il y a eu également l’entraide des Rodriguais aidant à remplacer des pneus crevés comme ce fut le cas à Petit-Gabriel.

Les participants en groupe de quatre pouvaient compter sur la solidarité ou l’épaule de l’autre pour poursuivre la route d’Expedition Africa, qui s’annonçant longue et ardue au fil des jours avec la fatigue accumulée. Le temps pluvieux du week-end dernier n’a pas facilité la tâche de ceux prenant part à cette compétition.

La cérémonie de récompense se déroulera ce samedi 7 septembre pour clôturer l’événement. À savoir qu’il y a eu le déplacement d’une quinzaine de journalistes et de photographes étrangers pour assurer la couverture médiatique de l’événement. Une vitrine afin de mieux valoriser les atouts touristiques à l’échelle régionale et internationale.