Le Chief Investigating Officer dans le meurtre de Barthélemy Azie a dû fournir une caution de Rs 30 000 pour retrouver la liberté provisoire. Il dit néanmoins ne rien avoir à se reprocher.
Trois mois après avoir élucidé le meurtre du jeune Barthélemy Azie, énigme pour la police à Rodrigues pendant 14 ans, l’inspecteur Rajesh Moorghen a été provisoirement inculpé devant le tribunal de Port-Mathurin en marge de cette même affaire. Les délits de “forgery”, “making use of forgery” et de “complot” ont été retenus contre lui à la suite de son interrogatoire mené par les chefs inspecteurs Kisthoo et Courteau sous la supervision du Divisional Commander, l’assistant commissaire de police, Heman Jangi. Il a eu à fournir une caution de Rs 30 000 pour éviter de passer la nuit en cellule policière.
« Je n’ai rien à me reprocher. Je n’ai fait que mon travail jusqu’ici. Je ne comprends pas pourquoi on m’arrête sur la base d’une simple allégation de Simon Azie. Je laisse toute cette affaire entre les mains de mes hommes de loi, Mes Raouf Gulbul, Rala Valayden et Roshi Bhadain », a déclaré l’inspecteur Moorghen en fin de journée, après avoir complété les procédures pour la caution. Il prend à témoin la déclaration publique de Simon Azie confirmant ses allégations contre de hauts gradés de la police au lendemain de la déposition consignée au poste de police de Grande-Montagne, qui fait actuellement l’objet d’enquête au criminel pour “forgery”.
Pour la première journée d’interrogatoire, le Chief Investigating Officer dans l’enquête sur le meurtre du jeune Azie a préféré subir l’interrogatoire en l’absence de ses avocats, qui ont tenté dans la matinée d’hier de se rendre à Rodrigues. Des renseignements glanés de sources concordantes indiquent que l’exercice pourrait reprendre et être complété en présence de ses conseils légaux durant le week-end.
La séance d’interrogatoire, qui a commencé depuis tôt le matin, a duré toute la journée et pris fin juste à temps pour la comparution devant le tribunal de Port-Mathurin avec l’Island Chief Executive Davis Hee Hong Wye sur le “bench” pour la caution. Ensuite, vu l’heure tardive et les risques que le guichet soit fermé, cela aura été une véritable course contre la montre pour réunir les Rs 30 000 nécessaires pour la caution.
L’inspecteur Moorghen, qui était toujours en état d’arrestation, a pu se rendre à la banque dans le chef-lieu en compagnie de quatre membres de la CID de Port-Mathurin pour accélérer les procédures pour le retrait d’argent. Et il aura pour « cautionneur » un autre Azie, en l’occurrence Badal Azie…