L’escouade de l’Anti-Drug and Smuggling Unit de Rodrigues, accompagnée de membres de la Special Mobile Force et de la Dog Section, redouble d’efforts dans la lutte contre la drogue dans l’île. Les perquisitions et les descentes des lieux se multiplient avec des résultats probants.
Lundi dernier, une centaine de plants de gandia, dont la hauteur variait de 5 à 90 centimètres, ont été découverts dans la région de Jean Tac. La valeur marchande de la drogue est estimée à Rs 250 000. Poursuivant son enquête, l’équipe de l’ADSU menée par le sergent Paul Edouard devait procéder à l’arrestation d’un sexagénaire, qui a été traduit en Cour sous une accusation provisoire de « Cultivating Cannabis ».
La police a objecté à sa remise en liberté provisoire car elle soupçonne que d’autres complices sont impliqués dans cette affaire.
De son côté, le Divisional Police Commander pour Rodrigues, Said Najeer, affirme que la police accentuera la pression sur les trafiquants de drogue et, pour les quinze premiers jours de juillet, pas moins de 200 plants de gandia ont été déracinés. Il a ajouté que cette répression contre la drogue n’exclut pas un approfondissement de la Community Policing, privilégiant le dialogue et le contact en vue de rapprocher les Rodriguais de leur police.