Le Chef commissaire Serge Clair a réuni, samedi dernier à la Résidence à Port-Mathurin, les athlètes et entraîneurs qui ont récemment fait honneur à Rodrigues, lors des Jeux de l’Espoir. L’occasion de féliciter les 69 médailllés , dont 41 en or, 19 en argent et 9 de bronze. Le Chef commissaire en a également profité pour partager ses sentiments par rapport aux récentes déclarations de presse du président du Comité olympique mauricien (COM), Philippe Hao Thyn Voon, à l’encontre de Rodrigues. C’est un Serge Clair mécontent qui s’est adressé à l’assistance tout en rappelant, comme indiqué dans notre livraison de la semaine dernière, qu’il fera part de sa profonde colère au Premier ministre Navin Ramgoolam, lors de sa prochaine visite, à Maurice.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que Serge Clair n’a pas été tendre dans ses propos samedi dernier. « Déjà en étant athlète, j’ai connu ce genre de situation. Ces remarques désobligeantes, j’en connais. Il n’empêche que je savais les faire taire. Ma façon à moi était  de remporter mes épreuves du 100m, 200m et saut en hauteur. Je pense que c’était la plus belle des réponses », a-t-il déclaré. Serge Clair a ajouté que les mauvais souvenirs ont refait surface lorsqu’il a lu les propos du président du COM. Il a indiqué ne pas avoir digéré ce traitement indigne à l’égard des Rodriguais et affirme que le PM en sera averti. « C’est un traitement révoltant à l’égard des sportifs rodriguais, alors que nous savons tous que nos athlètes brillent au plus haut niveau pour la République de Maurice. Alors que le PM a dit qu’il n’y a pas deux catégories de personnes à Maurice et on constate malheureusement que d’autres en pensent le contraire. »
Dans le même ordre d’idées, Serge Clair a fait part de sa profonde déception pour ce qui est du cas de la lutteuse Joyce Milazar, suspendu dans un premier temps par la Fédération mauricienne de Lutte (FML), avant que la sanction ne soit levée grâce à l’intervention du ministère de la Jeunesse et des Sports. Il a exprimé son mécontentement à l’égard du président de cette fédération, Richard Papie, quant à ses récentes déclarations à l’encontre des Rodriguais. Le Chef commissaire a ainsi annoncé la tenu prochaine d’une manifestation pour dire non au mauvais traitement et de considération dont souffrent les athlètes de l’île. « Je demande aux athlètes ici présents de ne pas se décourager. Montrez de quoi vous êtes capables en continuant à réaliser de bonnes performances. J’ai demandé à Maël (Ismaël Valimamode) de mettre les moyens nécessaires pour vous permettre de progresser davantage », a-t-il fait remarquer.
Serge Clair a également fait part du manque de considération de certaines fédérations à l’égard des Rodriguais qui, selon lui, est décourageant. « Les dirigeants sportifs sont censés encourager leurs athlètes. Or, c’est le contraire qu’on constate. J’estime que c’est une honte pour ces dirigeants comparativement aux efforts que font nos sportifs pour briller au plus haut niveau », a-t-il expliqué. Serge Clair a, lors de la cérémonie de samedi dernier, demandé aux athlètes et entraîneurs de poursuivre le travail avec le même sérieux, la même détermination et surtout la même sincérité.
Le soutien des parents salué
Pour sa part, le Commissaire de la Santé et des Sports, Ismaël Valimamode a réaffirmé son engagement envers la communauté sportive rodriguaise tout en insistant que sa commission continuera à investir pour faciliter l’épanouissement des jeunes dans l’île. Dans cette optique, il a salué le travail effectué par les parents et les encadreurs pour permettre aux jeunes de progresser. « C’est un travail merveilleux que font les parents et les entraîneurs. Je suis sur le terrain et je peux vous dire que c’est un plaisir de voir autant d’engouement. Au lieu de parler, certains dirigeants gagneraient à venir à Rodrigues pour voir ce qui se fait tous les jours sur les différents sites d’entraînement », a-t-il fait remarquer.
Comme il l’avait indiqué à Week-End concernant les déclarations du président du COM à l’égard des sportifs rodriguais, Ismaël Valimamode a fait part de sa profonde colère quant à ce qu’il considère comme une provocation envers la classe sportive. « Le langage utilisé ne fait pas honneur au sport surtout venant du COM. Nous ne céderons cependant pas à la provocation. Au contraire, nous allons poursuivre notre mission qui est de soutenir les athlètes », a-t-il dit.  « Nous devons rester solidaires. Je constate que vous êtes tristes, mais il ne le faut pas. Au contraire, soyez plus déterminés pour montrer ce dont vous êtes capables », a-t-il conclu sous les applaudissements de tous ceux présents.
Soulignons que le président du mouvement sportif rodriguais, Daniel André, était également présent à la fonction de samedi dernier. Rappelons que c ‘est l’idée de ce mouvement de créer un Comité régional sportif  (CROS) qui ne plaît pas à certains d’où les déclarations négatives du président du COM. Des déclarations qui ont, soulignons-le, soulevé une vague de mécontentement non seulement à Rodrigues, mais également parmi la communauté sportive mauricienne.