L’entraîneur national Judex Jeannot était à Rodrigues au courant de la semaine écoulée en compagnie de Sanju Bhikoo, secrétaire de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées (FMKBDA). En trois jours, les deux hommes ont eu l’occasion de rencontrer les membres du comité régional, le Commissaire de la Santé et des Sports Ismaël Valimamode, visiter le gymnase en construction à Malabar et surtout superviser Linley Perrine. Un jeune tireur repéré, il y a plus d’une année, par Judex Jeannot, au cours d’un déplacement dans l’île.
Le discours de l’entraîneur national n’a pas changé: « Linley Perrine est un tireur rempli de qualités et peut participer aux Championnats du monde juniors de septembre prochain, en Italie.  » Pour ce faire toutefois, il dira que le tireur devra faire preuve de beaucoup de sérieux. « J’ai supervisé Linley et il me donne l’impression d’avoir beaucoup de qualités et surtout beaucoup d’envie. Je suis convaincu qu’il peut aller très loin à condition de travailler très dur et de faire preuve de sérieux. S’il s’applique, il aura sa chance pour les Championnats du monde », a indiqué l’entraîneur national.
Selon Judex Jeannot, ce jeune tireur peut émuler Facson Perrine, vice-champion du monde (63.5 kg), l’année dernière au Brésil. Mais pour cela, il est très important qu’il soit soutenu, à commencer par la Commission de la Santé et des Sports. « Tout dépendra aussi de sa famille, car Linley est toujours à l’école. J’espère tout simplement que sa venue à Maurice ne sera pas aussi compliquée comme ce fut le cas pour Facson (Perrine) », a-t-il fait ressortir.
D’autre part, la visite de ces deux cadres de la FMKBDA a commencé mercredi par une rencontre avec les membres du comité régional. Une rencontre au cours de laquelle un calendrier comprenant un minimum de cinq compétitions a été finalisé. Judex Jeannot a annoncé aux membres que le ring dont la commission a fait l’acquisition, l’année dernière, pouvait être déplacé. « C’est un gros avantage d’avoir un ring mobile et à partir de là, le comité régional pourra promouvoir davantage la discipline à travers l’organisation de compétition à travers l’île. Nous avons d’ailleurs insisté pour que beaucoup de galas soit organisés, afin  de garder les tireurs motivés. »
Le tournoi de juillet en suspens
Sanju Bhikoo et Judex Jeannot ont aussi rencontré, jeudi matin à Port-Mathurin, le commissaire Vallimamode, pour parler des projets, mais aussi de Linley Perrine et de la participation des Rodriguais à des compétitions, à Maurice. « Le commissaire nous a promis que la commission va collaborer et faire son maximum. Au niveau de la fédération, nous espérons que tout§ cela se matérialisera. » En revanche, le tournoi qui était en projet pour juillet entre Rodrigues, Maurice, l’île de La Réunion et Madagascar, est en suspens. Cela faute de moyens financiers, en raison de l’engagement de la commission envers une autre fédération pour l’organisation d’un gros tournoi, à Rodrigues, cette année.
Tout juste après la réunion de jeudi, une visite a eu lieu au gymnase en construction à Malabar et qui sera dédié aux sports de combats. « Lors de la visite, nous avons appris que le ring mobile qui a coûté très cher, allait être placé dans le gymnase. Or, nous avons proposé au commissaire Valimamode d’opter pour l’installation de deux rings au sol qui coûtent beaucoup moins cher et il est d’accord avec nous. Cela fait que le ring mobile pourra servira à aller vers les jeunes à travers l’île. « 
Judex Jeannot a également eu l’occasion de visiter un centre d’hébergement à Manique où la fédération envisage de déplacer une trentaine de personnes, des jeunes et des officiels, pendant les vacances d’août. « Sur ce que nous avons vu, le centre paraît approprié pour un échange avec nos amis rodriguais. » Pour sa part, Sanju Bhikoo s’est dit satisfait de la santé du kick-boxing dans l’île. « Ce genre de déplacement est très important dans le sens où cela constitue non seulement une motivation pour les tireurs, mais pour le comité régional également », a-t-il conclu.