Le Mouvement Rodriguais (MR) de Nicolas Von-Mally et le Front Patriotique Rodriguais (FPR) de Johnson Roussety ont décidé d’unir leurs forces pour contrecarrer l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) de Serge Clair lors des prochaines élections générales, annoncées pour le début de décembre. Les leaders de ces deux formations ont annoncé, cette semaine à Port-Mathurin, l’élaboration d’un accord compte tenu des affinités entre les deux partis, le FPR étant né d’une scission au sein du MR.
Le MR et le FPR ont décidé de soutenir les deux candidats de l’opposition aux prochaines élections. Dans un deuxième temps, Johnson Roussety réclame la mise en place d’un groupe de travail conjoint pour régler certains points qui restent à éclaircir. Ces indications sont confirmées par les dirigeants du MR, qui ont réuni la presse à Port-Mathurin. Ils ont fait état d’une plateforme pour soutenir les deux candidats alignés par le Mouvement Rodriguais.
À Acacia, Johnson Roussety affirme qu’un accord définitif doit être trouvé le plus vite possible. Les leaders du MR et du FPR se sont engagés dans une réflexion sur la situation politique à Rodrigues.
Nicolas Von-Mally a évoqué un « exode massif des Rodriguais » vers Maurice alors que le leader du FPR s’est appesanti sur le chômage, l’absence d’investissements et les difficultés économiques.
« Sa aranzman la pou le bien du pei. Nou pa pe get lintere personel me lintere pei. Se enn gran premyer ki pe mark listwar e nou fer enn apel a bann desu de l’OPR pou zwenn nou. Se ene aranzman lor de faz ant le MR e le FPR ki nou finn deside. Tou lopozision pou soutenir kandida MR pou nou kapav fer sa lekip ki diriz Rodrigues la tonbe e al a la konket pouvwar. Nou pou fer OPR tonb dan minorite, e si nou prouve ki li an minorite nou pou demann li demisione parey kouma li ti dir mwa kit minis Rodrigues e lev pake ale », a déclaré Nicolas Von-Mally.
Même son de cloche pour le Front Patriotique Rodriguais, qui évoque une « nostalgie dans le pays en ce moment ». Johnson Roussety souhaite remettre en place « une équipe gagnante » pour faire tomber l’OPR. « C’est une sorte de remake 2006 qui est en train de voir le jour. Lopozision mazoriter dan sa lil la. Nou reprezant 53 % lelektora. Se enn zour istorik », devait-il déclarer. Cette annonce a été accueillie par des pétarades par les partisans des deux partis.