Le ministre de Rodrigues et leader du Mouvement Rodriguais, encadré du Parliamentary Private Secretary, Christian Léopold et du Minority Leader, Gaëtan Jhabeemissar, a commenté les premiers mois du nouveau gouvernement régional dirigé par l’Organisation du Peuple de Rodrigues. Il a fait état d’un malaise politique, qui mine le gouvernement régional et s’est dit prêt à collaborer pour assurer le développement de la pêche dans l’île.
Le leader du Mouvement Rodriguais (MR) se déclare déçu de l’approche du nouveau gouvernement avec un micro-management de l’île. Il a soutenu que la seule voie pour mener Rodrigues vers le développement reste le programme gouvernemental du MR et regrette que les Rodriguais ait opté pour l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) lors des dernières élections régionales.
« Kipe fer zordi. Pe pass verni lor lakaz rouille. Sa lakaz-la pou kraze dan pa lontan », a soutenu avec force le ministre Nicolas Von-Mally. Il dit détenir des informations au sujet d’un profond malaise minant le gouvernement régional. Il n’a pas voulu s’étendre sur la nature de ces informations et a promis d’en faire état lors du meeting de la fête du Travail du MR mardi à île Michel.
Le leader du MR est revenu sur le fait que les projets qui sont actuellement en chantier dans l’île avaient été élaborés et conçus par l’ancienne majorité à l’Assemblée régionale de Rodrigues. Il a cité les projets de câble optique, l’extension de l’aéroport sir Gaëtan Duval pour accueillir des A 319. Il a ajouté que lui et le PPS Christian Léopold continueront à collaborer pour le progrès de Rodrigues.
Nicolas Von-Mally a fait un plaidoyer en faveur d’une plus grande coopération entre Rodrigues et les autres îles des Mascareignes. Il a fait état du projet d’État-Océan annoncé par le Premier ministre Navin Ramgoolam dans le discours-programme 2012/2015. Il a évoqué les ressources dans la mer dans la région de Rodrigues, dont la présence de nodules de manganèse. Il s’est appesanti de son désir d’aider Rodrigues à développer son industrie de la pêche.
De son côté, le Minority Leader a passé en revue différents projets en cours, le problème de la gestion de l’eau et les répercussions sur l’élevage et l’agriculture, les licenciements et l’exode vers Maurice. Le PPS Léopold a dénoncé avec force la politique adoptée par la nouvelle majorité de l’OPR avec des missions infructueuses des commissaires de l’Assemblée Régionale se succédant à Maurice.