La composition élargie de l’Assemblée régionale de Rodrigues de 18 à 21 membres mais avec une majorité réduite à un pour la nouvelle majorité de l’Organisation du peuple de Rodrigues fait des vagues. La direction de l’OPR, qui s’est réunie hier sous le leadership du chef commissaire désigné Serge Clair a passé en revue la situation après le déroulement du scrutin de dimanche, tout en étudiant la possibilité de saisir la Cour suprême au sujet de l’allocation des sièges sous la proportionnelle. Une décision pourrait être entérinée en fin de semaine. La cérémonie de prestation du chef commissaire et des commissaires du nouveau conseil exécutif se déroulera par ailleurs samedi après-midi à Port-Mathurin. Précédant cette cérémonie, Nicolas Von Mally, leader du Mouvement rodriguais et ministre de Rodrigues, demandera vendredi au chef du gouvernement de le relever des responsabilités du portefeuille de Rodrigues avec la nouvelle configuration politique dans l’île.
« Par rapport à l’allocation des sièges sur la base de la proportionnelle, nous constatons une situation des plus dramatiques. Une majorité de quatre au vote direct a été réduite à un membre seulement. Je dis toujours que le vote direct doit primer pour le rapport des forces au sein de l’Assemblée régionale. Nous nous sommes penchés sur la question après la proclamation des résultats. Je compte avoir des consultations avec Rama Sithanen et nous étudions la possibilité de solliciter l’arbitrage de la Cour suprême pour l’interprétation de l’application de la clause 11 (10) de la Rodrigues Regional Assembly Act. La décision sera connue vendredi », a déclaré au Mauricien Serge Clair, leader de l’Organisation du peuple de Rodrigues (OPR).
Avec la confirmation d’une Assemblée régionale de plus de 18 membres, soit 21, à la suite des consultations de l’Electoral Supervisory Commission sur la base des résultats au scrutin de dimanche, l’OPR, qui a enlevé huit des douze sièges à pourvoir au vote direct dans les six régions de Rodrigues, soit quatre de plus que le Mouvement rodriguais (MR), se retrouve avec 11 des 21 sièges de la nouvelle Assemblée régionale. Le MR avait sa représentation passée de quatre à huit sur la base des « Party Lists » alors que le Front patriotique rodriguais (FPR) de Johnson Roussety, avec 10,7 % du suffrage, s’est approprié deux sièges sous la proportionnelle.
Le leader de l’OPR a toutefois clairement indiqué que malgré cette majorité d’un siège sur 21, le parti ne comptait pas contracter des alliances politiques pendant la durée du mandat politique. « Absolument pas ! Nous savons ce qui s’est passé en 2006 et en 2011. Nous avons une vision de Rodrigues, de son peuple et de son développement. Nous ne voulons pas nous mêler aux autres partis », a soutenu Serge Clair de manière catégorique.
« La nouvelle majorité de l’OPR à l’Assemblée régionale de Rodrigues reprendra le travail de réflexion, initié depuis 2005, sur les amendements à être apportés à la Rodrigues Regional Assembly Act. Nous sommes d’avis que la proportionnelle ne devrait pas frustrer une majorité issue des urnes, soit le souhait d’une majorité de l’électorat. Nous allons revenir à la charge le moment approprié avec des propositions d’amendement mûrement réfléchies », a poursuivi le leader de l’OPR.
Dans la conjoncture, la priorité du Chief Commissioner-in-Waiting demeure la composition du nouveau conseil exécutif. La cérémonie de prestation de serment, fixée à samedi après-midi, devrait voir le président de la République sir Anerood Jugnauth faire le déplacement pour Port-Mathurin en cette occasion solennelle. La State House a confirmé au Mauricien ce matin que le président de la République serait à Rodrigues ce week-end.
Le Premier ministre suppléant Rashid Beebeejaun, qui a eu une conversation téléphonique lundi après la proclamation des résultats avec Serge Clair, sera invité à représenter le gouvernement à l’entrée en fonctions du nouveau conseil exécutif. « Je ne sais pas si le Premier ministre Navin Ramgoolam sera déjà de retour de sa mission officielle en Inde à cette occasion. En tout cas, je compte transmettre une invitation officielle au Premier ministre suppléant à cette occasion », a ajouté Serge Clair.
« La composition de l’Executive Council a déjà été arrêtée. Mais elle restera sous embargo pour des raisons évidentes. Tout ce que je peux dire à ce stade est que cette instance suprême de Rodrigues autonome sera composée d’hommes et de femmes en tant que dignes représentants de la république de Maurice », a poursuivi le leader de l’OPR en confirmant que Fanchette Gaspard Pierre-Louis est la Deputy Chief Commissioner désignée.
Un autre changement majeur devra intervenir dans le paysage politique. L’actuel chairperson de l’Assemblée régionale Chenlyle Lamvohee devra évacuer ses fonctions avec l’arrivée de la nouvelle majorité. L’OPR, qui a déjà désigné un successeur à cet important poste, reproche à l’actuel président de l’Assemblée régionale sa proximité et son engagement politique aux côtés du MR. Chen Lyle Lamvohee avait été nommé premier chairperson de cette instance par la majorité de l’OPR après les élections d’octobre 2002 et avait été reconduit à ces fonctions par le MR après le scrutin de décembre 2006.
La nouvelle équipe dirigeante de l’Assemblée régionale s’est déjà mise à l’oeuvre en attendant l’entrée en fonctions officielle de samedi. Les délibérations d’hier à Mont-Lubin ont permis à Serge Clair et à ses principaux collaborateurs de dégager les premières pistes pour le démarrage du travail sur le terrain dès lundi matin. « La priorité des priorités reste un état des lieux général au sein des différentes commissions. Nous croyons savoir qu’au cours de ces dernières semaines beaucoup de choses se sont déroulées. La victoire de l’OPR représente la rupture avec ce qui s’est passé au cours de ces cinq dernières années. Nous allons travailler autrement que ce soit au niveau de l’attitude, du comportement et du respect de la population. Nous voulons que le service public soit vraiment au service du public et non un instrument de misère de cette même population », fait ressortir le nouveau chef commissaire.
Dans le cadre de cet exercice d’audit, une des principales décisions sera de revoir conjointement avec le ministère des Finances l’état des engagements financiers sous le budget 2012 et également de réévaluer la pertinence des projets, dont les appels d’offres ont été lancés « à la va-vite à la veille des dernières élections régionales ».
« Il y a beaucoup à faire. Mais le plus important demeure que la terre c’est la richesse des Rodriguais. La terre c’est l’emploi. La terre fait nourrir les Rodriguais. Au cours de ces cinq dernières années, le pays a été dégradé. Nous allons essayer de faire la démonstration à Maurice que nous pouvons réussir cette autonomie dans de très bonnes conditions et dans l’esprit de la loi. Je fais un appel à la population de l’île pou mett latet ansam pu nu débarrasser de la mentalité à l’effet que nou pa koné kot nou pe alé », a conclu Serge Clair.