L’Assemblée régionale de Rodrigues a procédé cette semaine au renouvellement d’un protocole d’accord avec la Beach Authority, concernant la gestion des plages. Le chef commissaire Serge Clair a insisté sur la nécessité de protéger les plages ainsi que les ressources marines. Rodrigues aura également un représentant au board de la Beach Authority.
« Les changements climatiques représentent un grand défi pour les îles. C’est pour cela qu’il nous faut travailler ensemble pour la protection de notre environnement. » C’est dans cette perspective que le chef commissaire Serge Clair place le renouvellement du Memorandum of Understanding entre l’Assemblée régionale et la Beach Authority. La signature s’est faite par le chef de Département de la commission du tourisme et de l’environnement Sanjay Sooprayen, et le directeur de la Beach Authority Subhash Seeruthun.
Le chef commissaire a évoqué l’urgence de protéger les ressources marines et terrestres contre la dégradation naturelle et humaine.
De son côté, le commissaire du Tourisme et de l’environnement Richard Payendee a souligné que sa mission est de « faire de Rodrigues une île écologique ». Pour cela, a-t-il fait ressortir, il est nécessaire d’apprendre de nouvelles choses et de partager les expériences. Dans cette optique, l’île aura un représentant au board de la Beach Authority.
Anand Nunkoo, président de cet organisme, a pour sa part, mis l’accent sur le travail entrepris par la Beach Authority à Rodrigues. Il a cité, entre autres, la restauration des plages et la protection des plages publiques. Il a également évoqué la nécessité de mettre en application les règlements tels la Beach Authority Tourism Regulations 2004 et ceux de la gestion des plages publiques. Selon lui, Rodrigues et Maurice s’embarquent dans une aventure prometteuse par le biais de ce protocole d’accord.