Le président de la République, Kailash Purryag, a vécu une expérience inoubliable, hier matin, en marge de sa participation aux célébrations marquant le 10e anniversaire de l’autonomie de Rodrigues. Il a pu participer à la réouverture de la saison des ourites dans l’île. Les premières sorties en mer des piqueurs d’ourites, bien que la marée ne s’y prêtait pas, hier matin, ont été des plus fructueuses et à la satisfaction des membres du gouvernement régional, qui avaient pris la décision d’interdire temporairement la pêche et la vente d’ourites, au nom de la préservation de l’environnement.
Depuis 4 heures, hier matin, les Rodriguais étaient en mer en vue de pik ourites après une longue période d’hibernation. Le bonheur se lisait sur le visage de tout un chacun devant les résultats de cette première expérience. Le premier bilan chiffré indique que pas moins d’une tonne d’ourites de qualité a été ramenée dans la région de Pointe Monier et plus de 550 kilos à Port-Sud-Est.
Le poids moyen par pieuvre varie de trois à cinq kilos, une indication que la fermeture de la saison a rapporté des dividendes. Pas d’ourites de moins d’une livre ramenées. Les autorités étudient la possbilité d’étendre la durée de la fermeture après consultations avec toutes les parties concernées. C’est ce qu’a déclaré le commissaire à la Pêche, Richard Payendee. Le prix varie de Rs 45  à Rs 60 la livre.
Le président Purryag, qui a annoncé une visite du PM, Navin Ramgoolam, à Rodrigues en novembre prochain, a félicité le gouvernement régional de Rodrigues pour « cette décision politique courageuse. »