La Mauritian Wildlife Foundation (MWF), en collaboration avec le Decentralised Cooperation Programme (DCP), a lancé un projet alliant conservation et allégement de la pauvreté dans la réserve naturelle d’Anse Quittor, située dans l’ouest de Rodrigues. Onze personnes de cette région ont été recrutées pour être formées.
La Réserve d’Anse Quittor, d’une superficie de 34 hectares, fait actuellement l’objet d’un reboisement grâce au projet CDCP 2 2014. À travers cette initiative, la MWF et le DCP (qui finance des projets pour l’allégement de la pauvreté à Rodrigues) font d’une pierre deux coups. Les objectifs sont les suivants : recréer la forêt, qui a perdu nombre de ses locataires endémiques, et former des personnes vivant dans la région à la pratique d’un métier.
Concrètement, onze habitants d’Anse Quittor touchés par la pauvreté ont la chance de pouvoir toucher un salaire, tout en apprenant un métier qu’ils pourront exercer après les quatorze mois que dure ce projet. Au total, Rs 4 millions ont été attribuées à cette initiative. Notons que c’est le deuxième projet de ce type entrepris à Rodrigues après l’expérience réussie dans la réserve de Grande Montagne. Sur deux hectares de forêts, 20,000 plantules sont concernées, dont 14,000 ont déjà été mises en terre.