Avec l’éloignement de la forte tempête tropicale Ethel des côtes dans la nuit de vendredi à samedi, la préoccupation politique des élections régionales du 5 février a repris le dessus. En effet, après 24 heures de suspense, l’Electoral Supervisory Commission, présidée par Me Yousouf Aboobaker, et le Commissaire électoral, Irfan Rahman, après consultations avec les dirigeants des quatre partis politiques enregistrés et les autorités compétentes, ont maintenu le Nomination Day pour hier. À la fermeture des six centres de dépôt de candidatures, 38 candidats sont en lice pour les 12 sièges à pourvoir au suffrage universel, en attendant la désignation d’au moins six autres membres de l’Assemblée Régionale sur la base de la proportionnelle. Le délai pour le désistement des candidats expirera mardi à 15 heures, alors que la soumission à la Commission Électorale des Party Lists avec les noms des candidats en ordre de priorité pour la proportionnelle devra se faire officiellement dans la journée de jeudi.
Des observateurs politiques aguerris avancent que l’enjeu de ces élections régionales dépassent le simple cadre de Rodrigues et pourraient avoir des répercussions au niveau de la composition du gouvernement central à Port-Louis. Après la proclamation des résultats du scrutin du 5 février prochain, la question d’une cohabitation à haute tension entre le leader de l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR), Serge Clair, en tant qu’éventuel chef-commissaire à la tête de l’Executive Council de l’Assemblée Régionale, et le leader du Mouvement Rodriguais, Nicolas Von Mally, ministre responsable du portefeuille de Rodrigues, hante déjà le pouvoir politique, qui ne peut se permettre de grand luxe avec sa majorité à l’Assemblée nationale. Dans cette perspective, le remède politique envisagé pourrait être une « Cabinet Musical Chair ».
En ce début de campagne, le fait à noter demeure que leader de l’OPR a clairement indiqué qu’en cas de victoire aux élections régionales, le ministre de Rodrigues et le Private Parliamentary Secretary (PPS), tous deux issus du sérail du MR, devront rajuster et revoir radicalement leurs relations par rapport aux différentes commissions de l’Assemblée Régionale. Serge Clair n’a même pas hésité à faire état d’une politique de « lev paké ! allé dépi La Résidence » (ndlr : le siège du conseil exécutif, instance suprême du gouvernement régional de Rodrigues).
Une constance : depuis la nomination de Nicolas Von Mally en tant que ministre, l’OPR a dénoncé des cas d’ingérence ministérielle alléguée dans les affaires internes de Rodrigues autonome. D’aucuns affirment que dans la perspective d’un come-back de l’OPR aux affaires régionales, le message qui sera transmis en termes codés pourrait être que le portefeuille de Rodrigues devra impérativement revenir sous la tutelle du Premier ministre, avec Nicolas Von Mally s’occupant exclusivement de la Pêche, pour éviter toute dérive entre le gouvernement central et l’administration régionale à Port-Mathurin.
« Politiquement, nous ne concevons pas cette cohabitation entre Serge Clair et Nicolas Von Mally dans les plus hautes sphères des instances prévues par la Constitution. Nous sommes sûrs que le chef du gouvernement s’est déjà penché sur cette hypothétique situation explosive, au détriment de Rodrigues, qui pourrait s’en suivre », affirme-t-on dans des milieux autorisés. Toute décision ne devra intervenir qu’au retour du Premier ministre de sa mission officielle de quatre jours en Inde, dont le départ est prévu pour ce même 5 février prochain.
Toutefois, du côté du MR, l’on repousse d’un revers de la main le scénario catastrophe d’une défaite électorale et d’un retour en force de l’OPR et de toute situation compromettante pour le leader du MR en tant que membre du gouvernement. C’est du moins l’avis de Nicolas Von Mally, bloqué à Maurice pour le Nomination Day suite à la suspension de la desserte aérienne avec Rodrigues, et de Gaëtan Jhabeemissar, chef-commissaire sortant et chef de file du MR sur le terrain pour ces régionales.
Nicolas Von Mally bloqué à Maurice
« Nous nous acheminons vers une victoire incontestable à ces élections régionales. Le MR sera reconduit au pouvoir par un électorat éclairé non pas à la bougie », a déclaré Gaëtan Jhabeemissar en tête d’un défilé de partisans du MR pour le dépôt de candidature des deux représentants du parti dans la région N° 1 La Ferme, en l’occurrence lui-même et Jennifer Lamvohee. Le cortège de véhicules a fait le tour des cinq autres régions accompagnant les candidats du MR dans les Nomination Centres.
Nicolas Von Mally a été tenu à l’écart, contre son gré, de ces manifestations politiques pour le Nomination Day vu qu’il avait dû assister aux délibérations du conseil des ministres de vendredi, et qu’il n’y avait aucun vol prévu vers Rodrigues dans la journée d’hier. Interrogé, hier matin, par Week-End, il s’est déclaré extrêmement confiant de la performance du MR dans cette joute électorale.
« Le MR sera récompensé d’une belle victoire à ces élections régionales. Le peuple de Rodrigues est bien éclairé et ne peut être mené en bateau par des beaux parleurs. Il privilégie la stabilité, dont fait preuve le MR à la tête de l’Assemblée Régionale. Il sait faire la comparaison entre les projets, qui seront mis en chantier par le MR et la politique « badinaz » de nos adversaires. Avek MR, nou koz tigit. mé nou aksyon koz pli fort », affirme Nicolas Von Mally, impatient de regagner Rodrigues pour la dernière partie cruciale de la campagne.
Le MR met l’accent sur un important rassemblement électoral, qui sera organisé, dimanche prochain à Mourouk. Les dirigeants et candidats du MR ne lésinent pas sur les moyens pour faire de cette manifestation un véritable tournant de la campagne, avant le scrutin du dimanche d’après, et « tenter de faire basculer les hésitants dans le camp du MR ».
En ce qui concerne l’OPR, le premier round de meetings et de réunions a pris fin avec le Nomination Day. Un point de presse, prévu vendredi après-midi au domicile de Serge Clair à Mont-Lubin, avait dû être annulé en raison de la « menace directe » que constituait la forte tempête tropicale Ethel. La direction de l’OPR devait rendre public le programme d’activités politiques sur le terrain pour les deux prochaines semaines.
Toutefois, le mauvais temps n’a pas été un argument suffisant pour atténuer l’ardeur des militants de l’« Autonomie Authentique » de l’OPR pour le Nomination Day. Un imposant défilé de véhicules et de motocyclettes arborant des fanions du parti a sillonné les quatre coins de l’île dans la journée d’hier, alors que d’autres ont préféré se tenir en bordure de route pour manifester leur joie. Pour le premier rendez-vous d’hier, soit à l’école du gouvernement de Grande-Montagne, dans la région N° 6, où Serge Clair brigue le suffrage de l’électorat, les forces de l’ordre ont eu fort à faire pour éviter des débordements de la foule, acquise à la cause de l’OPR et chantant déjà victoire.
Pendant toute la journée d’hier, des cortèges de partisans de l’OPR ont croisé ceux du MR dans un esprit bon enfant, mais avec la confiance dans la victoire animant les deux principaux camps. Le Front Patriotique Rodriguais (FPR) de Johnson Roussety, qui caresse l’idée du rôle de king maker lors de ces consultations populaires, ne s’est laissé nullement intimider dans la conjoncture.
La bataille politique s’annonce des plus rudes
Le FPR, dont le leader a opté pour la liste des proportionnelles, a marqué sa présence sur le terrain à sa façon pour le Nomination Day. Conscient des dernières données sur l’échiquier politique, le FPR fait preuve de réalisme en concentrant ses efforts pour réaliser un bon score, lui permettant de se qualifier pour assurer sa présence à l’Assemblée Régionale avec des membres sous la représentation proportionnelle, et détenir la balance du pouvoir entre les deux principaux blocs.
Au vu de la configuration politique à Rodrigues, la bataille politique s’annonce des plus rudes dans deux des six régions, en l’occurrence la région N° 3 Petit-Gabriel et la région N° 4 Baie-aux-Huîtres, même si l’attention restera également braquée sur la région N° 5 Port-Mathurin. Les assises de l’OPR dans la région N° 6 Grande-Montagne ne souffrent d’aucune contestation.
Les régions N° 1 La Ferme et N° 2 Maréchal sont présentées comme faisant partie du MR Territory. Mais la dissidence de Johnson Roussety depuis plus d’une année, la relégation du commissaire sortant Franceau Grandcourt à la troisième position de la Party List pour les proportionnelles, et la prise pour cible de ce que l’opposition appelle les « frasques » du commissaire sortant, Christian Agathe, pourraient constituer autant d’éléments dont devra se méfier le MR au moment du décompte des voix.
La région N° 3 Petit-Gabriel devrait en principe faire partie du fief de l’OPR. Arlette Perrine-Bégué a été élue à deux reprises sous la bannière de l’OPR, mais pour le scrutin du 5 février, elle bénéficie de l’investiture du MR. Le discours foncièrement « anti-Serge Clair » tenu dans cette région, ou encore la personnalité d’Arlette Perrine-Bégué seront-ils suffisants pour faire basculer cette région d’un parti à l’autre ? La main haute de l’OPR à Petit-Gabriel devrait rendre encore plus âpre la lutte dans la région N° 4 Baie-aux-Huîtres.
Devant les nouvelles réalités du terrain, soit la victoire du Front Patriotique Rodriguais aux dernières élections régionales partielles et le poids politique et historique de l’OPR dans la région de Baie-aux-Huîtres, le MR a opéré un choix tactique subtil avec la candidature d’Alex Nancy aux côtés d’Etienne Jovany. La présence de cet ancien député de Rodrigues à l’Assemblée nationale est perçue comme une indication de la résistance que compte offrir le MR face à l’OPR Revival, dont les signes sont visibles.
Toutefois, la bataille pour le contrôle du chef-lieu, soit la région N° 5 Port-Mathurin, s’annoncera déterminante pour la majorité à l’Assemblée Régionale. Le MR joue son va-tout avec la conjugaison de la force tranquille du commissaire sortant à l’Agriculture, Louis Ange Perrine, et la prestance de la Deputy Chief Commissioner, Marie-Thérèse Clair-Brault, coiffée de son chapeau de Western pour le Nomination Day.
L’OPR affirme détenir la carte maîtresse dans cette région en la candidature d’Ismael Valimamode, dont la popularité dépasse les bornes de Port-Mathurin. En tout cas, le député de l’OPR, Francisco François, qui agit en tant que principal coordonnateur de la campagne, travaille pour se payer une belle revanche politique le 5 février prochain. Lors des dernières élections régionales en décembre 2006, Francisco François avait été devancé par Johnson Roussety et Louis-Ange Perrine, avec l’OPR se faisant battre pour le contrôle de l’Assemblée Régionale de Rodrigues.
———————————————————————————————————————————
NOMINATION DAY: 44 candidats en lice, aucun indépendant
Les trois principaux partis politiques, le Mouvement Rodriguais (MR) de Nicolas Von Mally, l’Organisation du Peuple de Rodrigues (OPR) de Serge Clair, et le Front Patriotique Rodriguais (FPR) de Johnson Roussety, ont été fidèles au rendez-vous des prochaines élections régionales. Chacune de ces formations politiques a fait le plein de candidats, soit deux par parti dans chacune des six régions. Le Muvman Indépandantis Rodriguais (MIR) présente des candidats dans quatre des six régions. L’autre fait à signaler reste qu’aucun indépendant n’a fait acte de candidature à ces élections régionales.
Interrogé par Week-End en fin de journée, le Commissaire électoral, Irfan Rahman, qui a fait la tournée des Nomination Centres, s’est déclaré satisfait du déroulement de l’exercice. « Le dépôt de candidatures s’est déroulé dans la discipline. ÀÀ la Commission Électorale, nous sommes confiants que la campagne et le scrutin se dérouleront dans un esprit de fair play et du respect de l’adversaire », a-t-il ajouté.
Pourtant, les premières 36 heures du séjour des membres de l’Electoral Supervisory Commission, de la Commission Électorale et des six Returning Officers n’ont pas été de tout repos. La menace directe que représentait la forte tempête tropicale Ethel avait maintenu le suspense quant à la tenue du Nomination Day. Finalement, c’est tôt hier matin, soit à la levée des avertissements cycloniques, que la décision a été prise d’aller de l’avant avec l’enregistrement des candidats.
• Région 1 – La Ferme
Returning Officer : Ahmad Ibrahim Moolna
Nombre d’inscrits : 4 629, soit
Grand-La-Fouche GS : 1 900
St Esprit RCA : 2 729
Candidats :
Tolbize Justar (OPR)
Leopold Buisson (OPR)
Lamvohee Jennifer (MR)
Jhabeemissar Gaëtan (MR)
Breget Louis (FPR)
Legoffe Maryline (FPR)
Roussety Joseph Vivien (MIR)
Louis Marie Rosemary (MIR)
• Région 2 – Maréchal
Returning Officer : Choony Mehdi Kumar
Nombre d’inscrits : 3 982, soit
Maréchal College : 2 193
Ste Thérèse RCA : 1 282
Mangues GS : 507
Candidats :
Augustin Fernando (OPR)
Lamvohee Enrico (OPR)
Agathe Christian (MR)
Spéville Jean Daniel (MR)
Bégué Clarel (FPR)
Milazar John (FPR)
• Région 3 – Petit-Gabriel
Returning Officer : Gunesh-Balaghee, Devi
Nombre d’inscrits : 5 238, soit
Port-Sud-Est GS : 1 375
Citron-Donis College : 1 581
Ste Famille RCA : 2 282
Candidats :
Franchette Gaspard Pierre Louis (OPR)
Ramdally Jean Rex (OPR)
Perrine-Bégué Arlette (MR)
Prosper Anthony (MR)
Milazar MacDonnel (FPR)
Prosper Jean Gérard (FPR)
Bottesoie Rigobert (MIR)
Pierre Marie-Noëlle (MIR)
• Région 4 – Baie-aux-Huîtres
Returning Officer : Goordyal-Chittoo Prameeta
Nombre d’inscrits : 4 232, soit
Baie-aux-Huîtres GS : 3 330
Le Chou College : 902
Candidats :
Payendee Jean Richard (OPR)
Roussety Simon Pierre (OPR)
Etienne Jovany (MR)
Nancy Alex (MR)
Raffaut Johnny (FPR)
Flore Jean Alex (FPR)
• Région 5 – Port-Mathurin
Returning Officer : Topsy-Sonoo Geereesha
Nombre d’inscrits : 5 189, soit
Port-Mathurin GS : 2 254
Terre-Rouge GS : 1 339
Mont Lubin College : 1 596
Candidats :
Edouard Marie Rosedelima (OPR)
Valimamode Ismael (OPR)
Perrine Louis Ange (MR)
Clair-Brault Marie Thérèse (MR)
Perrine Clarence (FPR)
Roussety Lelio (FPR)
Moitienne Louis (MIR)
Louis Angela (MIR)
• Région 6 – Grande-Montagne
Returning Officer : Green-Jokhoo Carol
Nombre d’inscrits : 4 506, soit
Grande Montagne GS : 2 969
Roche-Bon-Dieu GS : 1 537
Candidats :
Clair Serge (OPR)
Baptiste Jean Daniel (OPR)
Castel Lindsay (MR)
Larose Annecy (MR)
Edouard Jean Christopher (FPR)
Casimir Iréné (FPR)
Agathe Richarno (MIR)
Hortense Rosinette (MIR)
———————————————————————————————————————————
Liste proportionnelle
OPR
Dany Ah-Kang
Stephen Swee
Christian Félicité
Arizona Edouard
Valérie Perrine
Mary Joyce Steliana Perrine
MR
Lordana Meunier
Antonio Leong Lone
Françeau Grandcourt
Jacques Hubert Tolbize
Laval Guillaume
Rosaire Perrine
FPR
Roussety Johnson
Emilien Allan Ladd Joseph
François Joseph Rujobert
Grandcourt Simla (Ruby)
Marie Jeanette Abdool Marie Jeanette
Young Yan Yin Wallis