Trois secousses sismiques ont eu lieu en mer dans les parages de Rodrigues hier, les habitants ne les ayant cependant pas ressenties. À la suite du séisme et ses répliques, le ministre de l’Environnement et de la Gestion des catastrophes naturelles Raj Dayal a immédiatement tenu un point de presse. Il voulait rassurer les Rodriguais que toutes les dispositions avaient été prises, tout en ne cachant pas que « la situation est préoccupante au niveau de notre territoire ». Il ajoute : « On est en contact avec les stations météorologiques de la région et nous sommes prêts à agir en cas de risques. » Trois secousses sismiques ont en effet eu lieu hier en l’espace de 7 heures dans la zone maritime entourant l’île, respectivement de magnitude 5,4, 4,9 et 5 sur l’échelle de Richter, la première ayant été enregistrée jeudi à 2 h 22, la 2e à 7 h 26 et la dernière à 11 h 50.  Raj Dayal se félicite qu’un plan d’action ait été dégagé sur le champ. « Le National Disaster Scheme 2015, Earthquake Energy Scheme, est déjà en place. En tant que gouvernement responsable, nous avons opté pour la prévoyance afin de gérer tous les désastres qui peuvent influencer la sécurité territoriale. On prévoit aussi des actions dans tous les territoires mauriciens car nous avons des zones à risque dans notre zone de contrôle, raison pour laquelle nous comptons sur la coopération au niveau régional. » Pas question pour autant, selon lui, de créer une psychose, car au niveau de son ministère, dit-il, « la situation est suivie de près ». Premchand Goolaup, Deputy Director de la station météorologique de Vacoas, dira pour sa part qu’il n’y a aucun risque de tsunami. En outre, il indique qu’en cas d’inondations ou autres catastrophes naturelles, un plan d’action a déjà été mis en place. « Les services météo donneront des renseignements concernant les consignes à prendre. Nous avons aussi eu des pourparlers au niveau national et international. Il n’y a pas eu de secousse ressentie auprès des Rodriguais », indique Raj Dayal. Aucun dégât matériel n’a d’ailleurs été constaté.