La troisième édition du tournoi inter-îles se déroulera samedi et dimanche prochain, au gymnase Malabar, sans la présence des Sud-africains et des Botswanais. C’est ce qu’a déclaré à Week-End le président du comité régional, Jean-Rex Henriette. En revanche, a-t-il précisé, Maurice, La Réunion, les Seychelles et Rodrigues seront bien de la partie. Il a ajouté que l’ancien secrétaire de la fédération et juge-arbitre, Guy Bazerque, sera l’invité d’honneur, et ce, pour avoir toujours eu une attention spéciale par rapport au développement de cette discipline dans l’île. À noter aussi qu’un stage de recyclage pour juge-arbitres aura lieu ce mercredi et jeudi, à Malabar toujours, et sera dirigé par l’ancien arbitre international, Cassam Khadaroo.
À une semaine de la tenue de cette compétition, Jean-Rex Henriette affiche la confiance. Le seul bémol toutefois demeure la non-participation de l’Afrique du Sud et du Botswana, deux pays que le comité régional de Rodrigues souhaitait ardemment voir sur le ring du gymnase Malabar, à la fin du mois. « Malheureusement, ils ne seront pas là et il faut l’accepter, » regrette Jean-Rex Henriette. « Les deux pays n’ont pas confirmé malgré les démarches entreprises par la fédération (Ndlr : Association mauricienne de Boxe). Nous voulions tant offrir aux Rodriguais une compétition de haut niveau, mais ce ne sera pas pour cette fois ».
Jean-Rex Henriette confirme toutefois la venue de quatre boxeurs seychellois, de neuf Réunionnais et de 15 Mauriciens. Rodrigues présentera, pour sa part, une équipe d’une vingtaine de boxeurs. Les visiteurs seront tous logés dans des pensionnats situés dans la région de Caverne Provert. Selon lui, toutes les dispositions ont été prises, afin que le séjour des différentes délégations se passe dans de très bonnes conditions. La pesée officielle, aussi bien que la visite médicale, aura lieu vendredi de 7h à 9h, au gymnase Malabar, suivie juste après par le tirage au sort. La compétition de samedi et de dimanche débutera à 13h au même endroit. « L’accès sera gratuit et nous nous attendons à une grosse foule. Malheureusement, tout le monde ne pourra avoir accès à l’intérieur faute de places. Ce qui est vraiment très embarrassant pour nous quand on connaît la popularité de la boxe dans l’île », a fait ressortir Jean-Rex Henriette.
D’autre part, ce dernier a estimé que ses membres et lui sont désormais rodés en matière d’organisation surtout après avoir organisé une première édition en 2004, puis une autre en 2013. « Les préparatifs vont bon train. Nous sommes dans la bonne direction. Il y a beaucoup moins de pression que lors des deux précédentes éditions. Car, désormais, nous avons acquis de l’expérience en matière d’organisation. Je dirai donc que c’est devenu facile de tenir ce genre de compétition », a-t-il déclaré.
Soutien total de la commission
Après plusieurs semaines de travail, Jean-Rex Henriette a indiqué que tout est presque fin prêt pour le grand jour. Il a d’ailleurs avancé avoir eu plusieurs séances de travail positives avec Antonio Volbert, chef des Sports à la Commission de la Santé et des Sports, et l’ancien champion national du lancer du disque, Elvino Pierre Louis, aujourd’hui sport officer au sein de la même commission. « La compétition est organisée par le comité régional et en étroite collaboration avec la commission. Sans oublier que tout se fait sous l’égide de la fédération qui, il faut le rappeler, nous apporte son soutien au niveau de l’organisation technique. Au nom du comité régional, je remercie la commission et la fédération pour ce soutien. Je félicite aussi tous mes membres et entraîneurs, notamment le sport coach Mandino Farla, pour le gros travail derrière l’organisation », a indiqué Jean-Rex Henriette.
Ce dernier s’est dit également satisfait de la préparation de ses boxeurs placés sous la responsabilité de Mandino Farla et de son équipe technique. Il espère maintenant que ceux retenus se saisiront de l’occasion pour faire valoir leurs qualités. « L’objectif est de permettre à un maximum de nos jeunes d’avoir ce contact avec des boxeurs de différents styles. Ce n’est que de cette manière qu’ils vont progresser et aussi permettre à nos entraîneurs à mieux les situer. Nous espérons que ce tournoi aidera un maximum de Rodriguais à intégrer la présélection en vue des Jeux des Iles qui se dérouleront en 2019 à Maurice », a-t-il fait remarquer.