Avec le délai pour la publication du Writ of Election avec les dates pour le Nomination Day et le Polling Day du scrutin régional à Rodrigues arrivant à échéance la semaine prochaine, les trois principaux partis politiques en lice pour les 18 sièges à pourvoir comptent observer la trêve de fin d’année. De ce fait, il faut s’attendre à voir le début des hostilités électorales au cours du premier week-end de janvier. Entre-temps, le chef commissaire sortant, Gaëtan Jhabeemissar, a profité de la cérémonie de la première pierre d’un Cyber-Village à Papaye pour revenir sur l’importance de réduire la fracture informatique entre Maurice et Rodrigues avec l’avènement de la fibre optique dans l’île.
Selon les recoupements d’informations effectués par Le Mauricien auprès des sources autorisées, l’annonce officielle de la date du dépôt de candidatures au niveau des six régions de l’île et de la Party List pour les besoins de la proportionnelle et de celle du jour du vote est imminente. Cette étape pourrait être franchie au plus tard en cette fin de semaine ou au plus tôt en début de semaine prochaine avec l’expiration du délai pour cette échéance. La publication du Writ of Election marquera le coup d’envoi de la campagne.
L’option d’une campagne électorale relativement courte est de plus en plus privilégiée, faisant du samedi 14 janvier et du dimanche 30 janvier les dates probables pour respectivement le Nomination Day et le Polling Day. Mais du côté de l’hôtel du gouvernement, l’on se garde de confirmer ou d’infirmer ce scénario après la dissolution, mercredi dernier, de l’Assemblée régionale de Rodrigues par proclamation de la State House.
Entre-temps, dans son message pour la Noël, intitulé « Nou tou en sel », Mgr Harel balise les paramètres « sur la manière de vivre la politique » à Rodrigues. « Toute campagne électorale est un moment important dans la vie démocratique d’un pays. En effet, il s’agit pour chaque parti de proposer un programme et une équipe d’hommes et de femmes qui souhaitent être à la tête du Gouvernement Régional pour les cinq prochaines années », fait comprendre d’emblée l’évêque de Rodrigues.
Mgr Harel dégage cinq pistes susceptibles de transformer la campagne électorale en une chance pour la société rodriguaise et l’approfondissement de la démocratie. « Il est important de débattre des idées, des programmes, et non pas de la vie privée des candidats », s’appesantit-il dans une tentative d’atténuer les risques de dérapage sur le terrain.
L’évêque de Rodrigues fait un appel aux leaders politiques et aux candidats pour de la retenue lors des interventions car « certains discours enflammés sur des estrades ou dans des réunions dites privées sont de vraies incitations à la violence. »
Préserver l’unité
Plus important aux yeux de l’évêque de Rodrigues est le respect de la conscience de l’électeur rodriguais avec des abus dans le recours à l’argent et à l’alcool. « Il nous faut faire la distinction entre aider un pauvre par solidarité pour qu’il progresse dans la vie et donner bagage pour acheter un vote », souligne-t-il avec force en faisant allusion à la dernière lettre pastorale. « C’est la raison pour laquelle c’est une atteinte aux droits de l’homme d’acheter une conscience avec de l’argent, de la boisson ou par d’autres moyens. C’est également une faute grave de permettre à une personne d’acheter notre conscience car alors nous permettons de détruire l’humanité en nous », poursuit-il.
En dernier lieu, l’évêque de Rodrigues met l’accent sur la nécessité de préserver l’environnement et l’unité du peuple de Rodrigues. « Le but même de la politique est donc d’oeuvrer pour que ce rêve des enfants rodriguais – nou tou ene sel – devienne réalité. N’oublions pas que nous aurons à vivre ensemble après les élections. N’oublions pas que plus fondamentalement, nous sommes tous frères car nous sommes les enfants d’un même Père. La politique est essentielle dans le fonctionnement de la société mais n’en faisons pas un dieu ! » ajoute-t-il avant le démarrage de la campagne électorale.
Sur le terrain, une trêve tacite de la Noël et du Nouvel An devrait être observée par les principales formations politiques, même si la publication du Writ of Election devrait intervenir entre Noël et le Nouvel An. D’ailleurs, lors d’un point de presse en début de semaine, Serge Clair, leader de l’Organisation du Peuple Rodriguais (OPR), principal challenger de la majorité sortante, a confirmé que la liste des candidats ne sera annoncée officiellement que le 8 janvier prochain à Pointe-Coton lors du premier rassemblement de ses partisans.
« Nous sommes prêts pour les prochaines élections régionales. Nous allons mener une campagne dans le respect de l’environnement et de nos adversaires politiques. Nous prenons l’engagement de respecter le code de conduite de la Commission électorale », affirme Serge Clair.
De son côté, le Mouvement Rodriguais de Nicolas Von Mally se dit conscient de l’enjeu de la joute électorale avec l’OPR et le Front Patriotique Rodriguais (FPR) de Johnson Roussety en face. Les dirigeants de ces partis préfèrent attendre la proclamation des dates du dépôt de candidatures et du scrutin pour enclencher la machinerie électorale.
Néanmoins, le chef commissaire et les commissaires de l’Executive Council sortant multiplient les sorties officielles sur le terrain. Le dernier événement en date a été la cérémonie de la pose de la première pierre en début de semaine d’un Cyber-Village à Papaye, village situé à cinq kilomètres de l’aéroport. Des investissements de Rs 18 millions sont prévus pour faire de ce village d’une centaine de familles le porte-drapeau informatique de Rodrigues.
Le chef commissaire Gaëtan Jhabeemissar s’est appesanti sur les développements qui interviendront avec l’installation d’un réseau de fibre optique à Rodrigues. « Le développement de l’aéroport, du tourisme, de l’université de Rodrigues et d’autres domaines bénéficiera d’un véritable boost-up », dit-il.
Le ministre de Rodrigues, Nicolas Von Mally, a souligné l’importance de l’informatique dans le développement de Rodrigues avec la mise à exécution du projet de fibre optique. Le commissaire Christian Agathe a annoncé l’ouverture prochaine des bureaux de l’ICTA et du National Computer Board à Rodrigues.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Échos de campagne
Arrestation d’un activiste du MR pour agression
Le premier incident entre partisans de différends bords politiques a débouché sur l’arrestation d’un activiste du Mouvement Rodriguais, mardi dernier. Il est accusé d’avoir menacé un partisan de l’OPR, à Port Sud Est, avec un sabre. Il a dû fournir une caution de Rs 6 000 pour retrouver la liberté. Le suspect avait initialement fait exploser des pétards pour laisser éclater sa joie mais une prise de bec devait intervenir entre lui et la victime, qui a rapporté l’affaire à la police.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Le PPS Léopold répond à Serge Clair
Le Private Parliamentary Secretary de Rodrigues Christian Léopold se dit étonné des propos de Serge Clair à son égard lors du meeting de lancement de campagne de samedi dernier à Malabar.
« Kot mo pou ale travail en bas pont. Sa mem programme ?lectorale OPR sa, dire li arr?t fer riyer, de toutes les fa?ons zot pas encore gagner, atann zot fine gagner ler la nou guetter », devait-il faire comprendre en réponse à la déclaration de Serge Clair qu’avec l’OPR à la tête de l’Assemblée Régionale de Rodrigues, « minis pou bizin leve pak? 100 km/h ».
Le ministre Nicolas Von Mally n’a pas souhaité réagir à ces propos même si en privé le MR prépare sa riposte.
––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––
Willy Auguste prend ses distances du MR
Willy Auguste, propriétaire de l’hôtel Ebony Mourouk, un des plus importants établissements hôteliers de l’île, a pris ses distances avec le Mouvement Rodriguais. Ce développement fait actuellement l’objet de commentaires de l’île Rodrigues politique d’autant plus qu’il intervient à la veille de la campagne pour les élections régionales. Cet homme d’affaires très connu de l’île s’était affiché aux côtés de dirigeants du MR depuis les dernières élections régionales de décembre 2006. Willy Auguste a été très actif ces derniers jours avec l’organisation du concours de beauté Miss Ebony.