Le chef commissaire, Serge Clair, et le commissaire Richard Payendee présentant la voiture électrique

La Journée mondiale de l’Environnement a revêtu un cachet spécial à Rodrigues. Ainsi, Rivière-Cocos, qui a pour ambition de se transformer en un village écologique, a franchi une nouvelle étape. À cette occasion, le chef commissaire de l’Assemblée régionale de Rodrigues, Serge Clair, a inauguré la première voiture électrique alimentée par l’énergie solaire. Cette voiture a été acquise par la commission de l’Environnement au coût de Rs 1,5 million, dans le cadre de ce projet éco-village à Rivière-Cocos.

Serge Clair n’a pas manqué de souligner que célébrer la Journée mondiale de l’Environnement à l’école primaire Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus RCEA « revêt un cachet symbolique ». Et de poursuivre : « Nous sommes ici aujourd’hui dans le cadre de cette journée parce qu’il y a un travail important en chantier en vue de faire de Rivière-Cocos un village écologique. Ce projet est dans la vision de faire de Rodrigues une île écologique. » Il a souligné que le village de Rivière-Cocos « sera un exemple pour Rodrigues et pour la région ». Parlant du changement climatique, il a exhorté les écoliers à disposer de leurs déchets dans des poubelles afin de garder l’île propre. Il leur a conseillé également de planter des arbres et des fleurs autour des maisons.

La voiture électrique qui sera utilisée par le responsable de ce projet a été officiellement mise en marche par le chef commissaire, Serge Clair, en présence du commissaire de l’Environnement, Richard Payendee. « L’idée de ce type de véhicule est de faire comprendre à la population que c’est possible de conduire une voiture électrique à Rodrigues », a fait part le commissaire Payendee. Il a annoncé plusieurs projets en collaboration avec la Commission de l’océan Indien.

Le projet éco-village comprendra l’utilisation d’un vélo électrique, la mise sur pied d’un champ photovoltaïque communautaire au lieu de l’installation de panneaux solaires chez des familles, la construction d’un centre de traitement des eaux usées et la distribution d’ampoules économiques à chaque famille. En vue d’intégrer l’établissement scolaire dans ce projet, la commission de l’Environnement a lancé le projet “eco-school” à l’école Ste Thérèse de l’Enfant Jésus. Aussi, une débroussailleuse a été remise à Jacques Pierre Louis, le responsable de l’école. Un projet de captage et de purification de l’eau de pluie sera lancé bientôt avec le soutien de l’ambassade de l’Australie à hauteur de Rs 400 000.

Après les règlements interdisant l’utilisation de sacs en plastique, le commissaire de l’Environnement a annoncé de nouvelles dispositions au sujet des “take aways” et des couverts en plastique. Ces conteneurs en polystyrène constituent une nuisance pour l’environnement. « Nous ne pouvons pas nous arrêter là. C’est pour cela que nous allons bannir tout ce qui concerne les “take aways” et autres conteneurs en polystyrène. Nous allons passer des règlements à la prochaine séance de l’Assemblée régionale. Nous lançons aujourd’hui la campagne de sensibilisation pour ce projet », a-t-il dit en faisant état des substituts qui seront disponibles. Une exposition sur les produits alternatifs s’est aussi tenue à cette occasion.