Rodrigues entre dans une phase décisive pour attirer davantage de touristes dans l’île et, ainsi, booster ce secteur. L’objectif affiché de la Commission du Tourisme est clair : atteindre les 100 000 touristes d’ici 2025.
Pour ce faire, une multitude de nouvelles mesures ont été récemment annoncées par la partie rodriguaise.
L’une d’elles concerne la Tourism Licensing Unit de Rodrigues. En effet, le bureau des licences pour le tourisme connaît une phase de restructuration. Le but étant d’« apporter un nouveau souffle au secteur du tourisme », indique la Commission du Tourisme, à l’origine de cette initiative.
La commission compte, notamment, revoir les Tourism Regulations 2007 et mettre sur pied un cadre spécifique pour atteindre les objectifs de la Tourism Authority Act de 2006. Et ce, pour mieux régulariser ce secteur.
De plus, les tarifs des licences pour Rodrigues seront revus, de même que le rôle et les fonctions du bureau des licences.
Recrutement.
Dans ce contexte, un comité (Rodrigues Tourism Licensing Committee) verra le jour en vue d’encourager le développement et la promotion des entreprises touristiques, qui seront, elles, classifiées d’après les critères en vigueur.
Lors d’un atelier de travail entre les autorités mauriciennes et rodriguaises à Maurice vers fin juillet, le Chef Commissaire, Serge Clair, a annoncé que la Tourism Licensing Unit recrutera davantage de personnel.
« Il y a des licences qu’il faut donner, mais il faut aussi éduquer les détenteurs de ces licences. Car dans le secteur touristique, l’accueil du touriste est primordial. Quand les touristes viennent dans l’île, il faut qu’ils découvrent ce qu’ils ne voient pas ailleurs ».
Il est à souligner que le bureau de licences a délivré, à ce jour, 208 tourist licences, 128 pleasure craft licences et 368 skippers licences. L’île dispose actuellement de sept hôtels, 21 chambres d’hôtes, sept gîtes, 45 guest houses,75 résidences touristiques et 10 tables d’hôtes.
« Quand nous faisons la promotion touristique de Maurice, nous n’oublions pas Rodrigues, car l’île doit être partie prenante de notre vision touristique nationale », a déclaré le ministre du Tourisme, Anil Gayan, à l’occasion de cet atelier.