Des revenus exceptionnels provenant principalement de la fusion des activités d’assurance et d’investissement avec ceux du groupe Swan ont contribué largement au gonflement des profits du groupe Rogers pour le trimestre avril-juin 2012 aussi bien que sur la période octobre 2011-juin 2012.
Les résultats intérimaires du groupe qui viennent d’être publiés à l’officiel indiquent que les profits exceptionnels réalisés sur les opérations susmentionnées se sont élevés à Rs 422 millions, permettant à Rogers d’enregistrer des profits après impôt de Rs 440,7 millions pour le trimestre se terminant au 30 juin 2012 contre Rs 12,9 millions pour la période correspondante de l’année écoulée. Pour les neuf premiers mois de l’année financière 2011-2012 du groupe, les bénéfices après-impôt se sont élevés à Rs 781,7 millions contre Rs 321,2 millions pour la même période de 2010-2011.
Rogers a enregistré un chiffre d’affaires de Rs 2,1 milliards sur la période avril-juin 2012 contre Rs 2,2 milliards sur le même trimestre de 2011. Les revenus d’octobre 2011 à juin 2012 ont été également inférieurs à ceux de la période correspondante de l’exercice financier précédent, soit Rs 7,2 milliards contre Rs 8 milliards. « The comparative drop in revenue is due to the higher revenue recognition that occured for the corresponding period in 2011 when a larger number of residences in development at Villas Valriche reached completion », explique le conseil d’administration du groupe.
Le relevé des performances sectorielles du groupe fait voir que, pour ce qui est des services financiers, les revenus sur neuf mois ont atteint Rs 2,4 milliards, soit environ Rs 31 millions de plus que la performance de la période correspondante précédente. Les profits de ce secteur d’activités se sont chiffrés à Rs 213 millions contre Rs 179 millions en 2011. Le secteur hôtelier a amélioré son chiffre d’affaires (Rs de Rs 1,1 milliard à Rs 1,3 milliard) mais a terminé les neuf premiers mois de l’exercice avec des pertes de Rs 33 millions, un niveau inférieur à celui de la période précédente (-Rs 187 millions). Le secteur de l’immobilier a, par contre, nettement amélioré sa performance : revenus de Rs 353 millions contre Rs 322 millions et profits après taxe de Rs 160 millions contre Rs 65 millions. Celui de la logistique a également produit des résultats jugés satisfaisants, les profits en neuf mois se situant à Rs 33 millions (+Rs 7 millions). Pour le trimestre avril-juin 2012, ce secteur a noté une stabilité dans le volume de fret en direction de la Réunion, du Mozambique et de l’Inde mais le groupe observe que la performance concernant le marché français a été en dessous des attentes.
La direction de Rogers rapporte, par ailleurs, que l’activité dans le secteur de l’immobilier a été satisfaisante surtout au niveau de la gestion du portefeuille d’Ascensia. Mais, on note également que le groupe n’a reçu aucun dividende d’Air Mauritius Ltd pour le trimestre avril-juin 2012 alors que pour le même trimestre de l’année financière précédente, des dividendes de Rs 7 millions furent obtenus de la compagnie d’aviation nationale.
Parlant des prévisions pour l’ensemble de l’année financière qui se terminera au 30 septembre 2012, le groupe indique que les bénéfices après impôt (excluant les profits exceptionnels) seront légèrement inférieurs à ceux de l’exercice 2010-2011 (Rs 443 millions). Toutefois, les profits par action demeureront au même niveau, soit autour de Rs 14.15.