Le groupe Rogers a dégagé des bénéfices nets de Rs 507 millions pour l’exercice financier se terminant en septembre 2011 par rapport à Rs 503 millions pour l’année précédente.
Publiant cette semaine son bilan pour 2010-2011, le groupe Rogers a annoncé une progression de 9 % de son chiffre d’affaires qui s’est élevé à Rs 10,4 milliards. Les secteurs de l’immobilier, des services financiers et de la logistique ont été à la base de cette amélioration. Le secteur hôtelier a aussi réalisé un meilleur chiffre d’affaires qu’en 2009-2010, mais il a terminé l’année avec des pertes plus importantes, soit Rs 343 millions contre Rs 278 millions en 2009-2010.
Pour le dernier trimestre (juillet-septembre 2011) de son exercice financier, Rogers a enregistré des revenus de Rs 2,4 milliards et des profits après-impôt de 186 millions. Cependant, le conseil d’administration fait ressortir que l’appréciation de la roupie mauricienne vis-à-vis des devises en lesquelles les activités du groupe sont libellées et les conditions économiques défavorables au plan global ont affecté plusieurs secteurs d’activités du groupe. De plus, cette situation n’a pas aidé à créer un climat d’affaires positif dans le pays.
Pour l’exercice financier 2011-2012, le conseil d’administration s’attend à ce que les conditions de marché demeurent difficiles. « The operations of the Group will be challenged by the continued weakness that is set to prevail in our principal markets », annonce-t-il.
Se référant aux réservations dans le secteur hôtelier, le conseil d’administration prévoit une amélioration de la performance du secteur même si celui-ci ne va pas se remettre sur la voie de la rentabilité. Il est prévu que le secteur de l’immobilier, en particulier les opérations sous le Villas Valriche Integrated Resort Scheme, ne va pas répéter sa performance de 2011. Les autres secteurs, estime la direction, devraient pour leur part enregistrer une « marginal improvement » de leurs performances respectives.