Un Mauricien a fait honneur au quadricolore lors de la sixième édition du World Inline Figure Skating Association (WIFSA), tenue du 23 au 26 juin à Milan en Italie. Elvis Cateaux s’est, en effet, imposé dans la catégorie « Recreational Adults » de la WIFSA qui officie sous la Fédération Internationale de Roller Sports (FIRS). Soulignons que cette récente édition a réuni quelque 350 patineurs venus de 16 pays différents. Elvis Cateaux était le seul représentant africain sur place.
Elvis Cateaux, qui a fait le déplacement pour Milan à ses frais, s’est dit très satisfait de sa performance et aussi très fier « d’avoir placé mon pays sur la carte mondiale du patinage artistique sur roues ». Et d’ajouter : « Maurice a fait ces premiers pas sur la scène internationale de patinage artistique de la plus belle des manières qui soit ». Et il ne compte nullement s’arrêter en si bon chemin car cette première place semble lui avoir donné des ailes. Elvis Cateaux a d’ailleurs profité de son séjour à Milan pour décrocher un diplôme d’initiateur auprès de la WIFSA, lui qui dit avoir acquis beaucoup d’expérience dans la technique du sport lui-même, mais aussi dans l’organisation des événements et l’initiation à cette discipline aux jeunes.
Après sa victoire, Elvis Cateaux n’a pas manqué d’avoir une pensée pour les préposés du Phoenix Les Halles qui lui ont permis de s’exercer sur le bitume de l’aire de stationnement de cet ancien centre commercial. « Les entraînements et la compétition se font en salle, alors qu’à Maurice, je me suis toujours entraîné sur le bitume ! Et pourtant, j’ai terminé premier de ma catégorie. C’est pour dire que nous avons beaucoup de potentiel dans l’île », a-t-il fait remarquer. Ce dernier a expliqué que l’Inline Figure Skating est une discipline semblable au patinage, mais qui se pratique dans une salle et non sur la glace. Il a d’ailleurs précisé que même les patineurs sur glace s’entraînent sur les rollers en ligne en été, afin de ne pas perdre leurs appuis.
Avec son certificat d’initiateur en poche et surtout cette première place à la compétition de Milan, Elvis Cateaux a souligné avoir ouvert la voie aux plus jeunes. Selon lui toutefois, le roller en ligne demeure une discipline très technique, même difficile, et qui demande beaucoup d’efforts physiques et d’application. Mais le fait d’avoir bénéficié d’une belle expérience à Milan lui permettra, a-t-il avancé, d’aider encore plus à la progression de cette discipline dans l’île.
L’acquisition d’une salle primordiale
D’ailleurs, a-t-il ajouté, un travail a déjà été entamé depuis une année avec le lancement de son club MARCA (Mauritius Artistic Roller Coaching Academy) ouvert à tous, soit des plus jeunes (4 ans), jusqu’aux plus âgés (84 ans). Car pour lui, l’âge n’est pas un obstacle à la pratique du roller en ligne. « Après ma performance, je vais maintenant m’atteler à la préparation d’une équipe de jeunes en vue du WIFSA World Open 2017. Après une première expérience en tant que compétiteur, je compte cette fois agir comme entraîneur et permettre aux jeunes de vivre la belle expérience que j’ai vécue », a-t-il déclaré.
Selon Elvis Cateaux toutefois, le plus gros défi demeure l’acquisition d’une salle qui permette la pratique du roller en ligne dans des conditions optimales. « Nous avons essayé de présenter ce projet dans les écoles et les collèges de l’île. Malheureusement, on n’en a pas voulu. Il nous faut donc être plus convaincants pour éliminer ce cliché qui est associé au roller », a-t-il fait ressortir avant de conclure, « à Maurice, il y a une petite communauté dynamique de patineurs qui pratique le freestyle et la course, dont je suis moi-même issu. Le roller artistique est différent, car on y travaille sur une musique et la synchronisation est même de rigueur. C’est ce qui nous permet d’évacuer nos soucis du quotidien et de vivre en harmonie avec soi ».