Source : http://www.goal.com/

Pour faciliter sa mise en jambes avec la Juventus, Cristiano Ronaldo a choisi de laisser l’équipe du Portugal orpheline, obtenant de ne pas être convoqué pour défier la Croatie en amical puis l’Italie en Nations League.

L’information, qui avait déjà filtré dans les médias sportifs italiens et portugais, a été confirmée par le sélectionneur lusitanien Fernando Santos. “Après une conversation que j’ai eu avec le joueur, qui venait alors de signer avec la Juventus, à cause de tout le processus d’adaptation j’ai décidé, nous avons décidé, qu’il ne serait pas avec nous pendant cette fenêtre”, a déclaré le coach en conférence de presse.

Deux mois après son élimination en huitièmes de finale du Mondial 2018 face à l’Uruguay (2-1), le Portugal sera donc privé du quintuple Ballon d’or pour entamer le parcours qui doit lui permettre de défendre son titre de champion d’Europe. A 33 ans, Cristiano Ronaldo s’est engagé cet été avec la Juve en provenance du Real Madrid, club avec lequel il venait pourtant de remporter trois Ligues des Champions consécutives.

Auteur de 50 buts en moyenne par saison avec le Real, l’attaquant né sur l’île de Madère est encore en quête de son premier but sous le maillot noir et blanc de la Juve. Il restera au repos pendant que la Selecçao fera sa première sortie après le tournoi russe pour accueillir en amical, jeudi à Faro (sud), la Croatie vice championne du monde de Luka Modric, nommé jeudi joueur UEFA de la saison écoulée aux dépens de… Ronaldo, son ancien coéquipier au Real Madrid. Dans une autre belle affiche ternie par l’absence de Cristiano Ronaldo, qui aurait eu le piquant d’opposer Ronaldo à certains de ses nouveaux comparses à la Juve, les Portugais reçoivent ensuite l’Italie, le 10 septembre à Lisbonne, pour leurs débuts en Nations League.

Parmi les bizuts figurent le défenseur Pedro Mendes (Montpellier) ou les milieux Gerson Fernandes (Benfica) et Sérgio Oliveira (FC Porto). Le vétéran Pepe est toujours là pour tenir le mur défensif, tandis que la tâche de faire oublier Ronaldo sera confiée à Bernardo Silva, Gonçalo Guedes et André Silva, une jeune garde offensive déjà rodée en Russie.