Les licenciés de Rosana Textiles et de Tara Knitwear sont toujours dans l’incertitude au sujet du paiement de leur boni de fin d’année et le remboursement de leurs congés annuels. Face à cette situation, une réunion a été fixée la semaine prochaine au ministère du Travail à Victoria House pour décanter la situation avant la Noël. C’est du moins ce que Le Mauricien a appris des sources concordantes.

Le syndicaliste Fayzal Ally Beegun, qui a eu vent de cette affaire, a dénoncé cette situation « car les dispositions de la loi prévoient qu’un travailleur doit toucher son boni de fin d’année cinq jours avant la Noël à moins qu’il y ait un arrangement entre les deux parties concernées ».

Interrogé à propos du non-paiement du boni de fin d’année pour les travailleurs de ces deux usines, Georges Chung administrateur de la firme BDO, a affirmé au Mauricien qu’il avait déjà pris un engagement pour payer les travailleurs avant la fin de l’année.

« Le paiement allait être fait vers le 16 décembre. Mais malheureusement, les fonds ne sont pas arrivés à temps car il faut savoir que ces unités sont “insolvables” », a-t-il ajouté. « On est en train de multiplier les démarches auprès des gens qui doivent de l’argent pour qu’on puisse les payer leur boni de fin d’année. C’est maintenant une question de jours. On va tenter de les payer avant la fin de l’année », a-t-il fait ressortir. Pour l’heure, la majorité des licenciés de ces deux unités ont déjà été réembauchés par au moins trois usines.

Selon le syndicaliste Fayzal Ally Beegun, une soixantaine de travailleurs étrangers ont choisi de rentrer dans leur pays. Ceux comptant plus de deux années de service ont pu obtenir leur boni de fin d’année ainsi que le remboursement de leurs contributions au Plan national de pension. Plus de 500 travailleurs attendent maintenant le paiement de leur boni de fin d’année.