Le paiement ex-gratia de Rs 7 millions aux licenciés des usines Tara Knitwear et Rossana Textiles a été effectué la semaine dernière par le gouvernement. Or, la somme allouée représente moins de 25% du montant total dû aux ex-employés, indique Désiré Guildhary, le négociateur.

Ce paiement provoque ainsi l’insatisfaction chez les ex-employés. « C’est un drame humain », s’insurge Désiré Guildhary.

Plus de 500 ex-employés n’ont pas reçu l’autre moitié de leur boni de fin d’année. Les licenciés de Rosana Textiles et de Tara Knitwear sont toujours dans l’incertitude au sujet du paiement par rapport à leurs années de service et du remboursement de leurs congés annuels.

Une réunion a été fixée au 16 janvier au ministère du Travail, à la Victoria House, afin de trouver une solution.

Sollicité, le syndicaliste Fayzal Ally Beegun trouve « choquant que le paiement des 50% du boni et les compensations soient toujours en attente ». Il lance un appel « au gouvernement » afin qu’une solution soit dégagée.

Lors de la dernière réunion avec les représentants du ministère du Travail, en décembre, les liquidateurs avaient indiqué n’avoir pas encore fixé de montant par rapport au temps de service. Ce qui devrait être fait suite à la vente des actifs des usines.

Pour l’heure, la majorité des licenciés de ces deux unités a déjà été réembauchée par au moins trois usines.