Le projet du Rose-Belle Business Park, qui s’étale sur 56 arpents de terre, sera réalisé sur un site doté d’infrastructures modernes. Le contrat pour la construction du parc a été octroyé en août 2014 par l’ex-BPML à Hyvec Partners pour Rs 323,9 millions, TVA incluse. Le bâtiment, déjà complété, devrait être remis à Landscope (Mauritius) Ltd d’ici le 31 mai. C’est ce que le Premier ministre a répondu à une question du député du MMM Rajesh Bhagwan.
Le bâtiment “high-tech”, indique le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a été construit sur deux arpents de terre longeant l’autoroute de Rose-Belle par l’ex-BPML, aujourd’hui fusionné avec Landscope Mauritius Ltd. L’infrastructure comprend cinq étages et couvre une superficie de 6 800 mètres carrés. Suite à un exercice d’appel d’offres, les services de consultants pour la conception et la supervision de la construction ont été décernés le 7 août 2013 à une coentreprise de MM Desai/Kothari and Associates pour un montant de USD 11 327 500, TVA comprise. Par ailleurs, suite à un autre exercice d’appel d’offres, le contrat de construction du projet a été attribué en août 2014 par l’ex-BPML à Hyvec Partners pour Rs 323,9 millions, incluant la TVA. Selon les informations du Premier ministre, le montant total versé à ce jour est de Rs 248,7 millions, toujours TVA incluse, dont Rs 238,5 millions aux partenaires Hyvec et Rs 10,2 millions à Desai/Kothari and Associates.
L’espace réservé à la location dans le bâtiment, dont la construction a été complétée, est de 5 070 mètres carrés. L’entrepreneur s’occupe actuellement de la liste des défauts, après quoi le bâtiment devrait être remis à Landscope (Mauritius) Ltd d’ici le 31 mai. Deux étages du bâtiment ont été affectés à l’organisation de la plateforme Spot Trading de Mauritius International Derivatives and Commodities Exchange (MINDEX). Selon le Premier ministre, l’Agence de promotion des services financiers a lancé un appel international le 6 janvier dernier pour nommer une société de conseil ou un consultant en vue de conseiller sur la faisabilité d’une telle plateforme ainsi que sur les modalités de mise en oeuvre du projet. Le contrat de service de conseil sera attribué sous peu. Landscope (Mauritius) Ltd a commencé à commercialiser les quatre étages restants auprès des opérateurs privés.