Une vingtaine de jeunes du village de Rose-Belle et des alentours s’est réunie en association pour s’adonner au travail social dans le Sud. En une année d’existence, ils ont organisé plusieurs activités ayant trait à la santé.
Les membres de La Rose des Vents, qui ont 22 ans de moyenne d’âge, se sont fixé comme objectif d’organiser des activités pour les villageois du Sud. Issu de Rose-Belle principalement, le groupe ne se cantonne pas uniquement à ce village. “C’est pourquoi l’association s’appelle La rose des vents, puisqu’elle pointe dans huit directions. C’est une façon de dire que nous ne nous concentrons pas exclusivement sur Rose-Belle, mais que nous souhaitons élargir notre champ d’action dans les autres villages du Sud”, confie Akshay Sakeesingh.
Informer.
Dès la création de l’association en mai 2012, les membres ont commencé à trouver des idées d’activités se rapportant à la santé. “Nous avons interrogé 300 habitants de Rose-Belle et nous avons constaté qu’il y avait un gros problème de santé. Nous avons alors décidé d’organiser un week-end de la santé sur le parking du Vieux moulin en juillet. Nous avons identifié douze maladies et avons sollicité des ONG et des spécialistes de la santé pour en parler et pour informer les gens. Il y avait des check-up, un dépistage de cancer et des explications au sujet de l’acupuncture, entre autres. Le response a été très bon; quelque 600 personnes sont venues”, dit fièrement Akshay.
Olympia Month.
Fort de ce succès d’affluence, La rose des vents entreprend d’organiser d’autres événements similaires. Ainsi naît l’Olympia Month, tenu du 18 novembre au 23 décembre 2012. Chaque week-end, une série d’activités est organisée dans différents villages du sud : Mahébourg, St Hilaire, Cluny ou encore Banane. “Nous avons organisé beaucoup d’activités : des compétitions de cuisine, des tournois de football, des workshops sur des maladies spécifiques comme le diabète ou les crises d’épilepsie. En un mois, 450 personnes ont participé à nos activités. C’était une belle expérience. Nous voulons mettre l’accent sur la pratique du sport, qui est à la base d’une bonne santé.” Dans le même temps, La Rose des Vents a organisé une demi-journée dédiée au eye check-up, en collaboration avec la compagnie Sight Savors, attirant une centaine de personnes.
Projets.
Parmi les principaux projets de cette année, l’association compte organiser une compétition de châteaux de sable pour les enfants pendant les vacances de Pâques. Par ailleurs, une sorte de finale pour les différentes compétitions qu’elle a organisées dans les différents villages lors de l’Olympia Month est en préparation. “Nous le ferons dans le cadre de notre premier anniversaire, en mai”, précise Akshay. Ce dernier soutient que La rose des vents travaillera vraisemblablement avec la police dans le cadre du community policing. “Nous aurons une approche plus sociale. Nous allons parler aux villageois et leur demander quels sont les gros problèmes auxquels ils doivent faire face.”
L’association est actuellement à la recherche d’autres membres, surtout des filles, car elles ne sont pas suffisamment nombreuses. L’appel est lancé.