Dans sa version des faits, la quinquagénaire a déclaré qu’elle s’était rendue à l’hôpital Nehru de Rose-Belle pour une consultation et qu’elle marchait en direction du “flyover” pour rentrer chez elle.

En chemin, un inconnu l’a abordée et a entamé une conversation avec elle. L’inconnu a prétendu qu’il habitait Port-Louis et qu’il cherchait l’arrêt d’autobus le plus proche. La quinquagénaire a accepté de l’emmener sur place, croyant avoir affaire à une personne qui s’était égarée.

Arrivé près de l’arrêt d’autobus à côté de la foire James Burty David, le suspect a tenté de l’immobiliser en plaçant une main sur sa bouche pour l’empêcher de crier alors qu’avec l’autre main, il l’a entraînée à l’arrière de l’arrêt d’autobus où il l’a violemment poussée par terre. Puis, l’inconnu a retiré de force son pantalon en toile et a tenté de lui ôter son collant pour l’agresser sexuellement. Prenant son courage à deux mains, la quinquagénaire l’a repoussé en déchirant son t-shirt. C’est alors que l’agresseur lui a donné un coup de poing à la tête et a pris son sac à main contenant son porte-monnaie, des cartes bancaires, des documents personnels et Rs 1 800.

La quinquagénaire a hurlé pour tenter d’alerter des passants. Entre-temps, une équipe de l’Emergency Response Service en patrouille avec le sergent Bothe et les constables Naikoo et Soobrun ont entendu les cris de la victime. Ils sont vite descendus du véhicule. Ce qui a fait fuir le suspect qui a pris la direction du Centre de Jeunesse de Rose-Belle. Mais les policiers ont réussi à l’intercepter un peu plus tard avant de le confier à la police de Rose-Belle. Le suspect, un dénommé Hans Cuttayen âgé de 22 ans, résidant à Union Park, a été relâché la semaine dernière après avoir purgé trois mois de prison pour une affaire de vol.

Il a été placé en détention provisoire et traduit au tribunal de Mahébourg vendredi où des accusations provisoires de vol avec violence et attentat à la pudeur ont été retenues contre lui. Il demeure en détention préventive. La victime a subi des blessures aux pieds et elle a ressenti des douleurs à la tête. Elle est sous observation à l’hôpital Nehru où son état est jugé stable. L’enquête se poursuit sous la supervision de l’ACP Ramsurrun.