La spécialisation des artisans mauriciens dans l’art du polissage de diamants est désormais possible grâce à Laurelton Diamonds, filiale de Tiffany & Co. Le géant américain de bijoux de luxe a ouvert ses portes la semaine dernière au BPLM à Rose-Belle.
« C’est en offrant des formations appropriées dans des marchés spécifiques que la jeunesse trouvera un travail et un salaire décents », a d’ailleurs déclaré le ministre du Travail Shakeel Mohamed.
Laurelton Diamonds est passé de 80 à 160 employés. D’autres recrutements sont prévus dans les mois à venir. Un investissement de Rs 300 millions a été nécessaire pour son ouverture à Rose-Belle.
Andrew Hart, président de Laurelton Diamonds à New York, explique que le polissage de diamants se fait en Belgique. Les pierres sont ensuite envoyées à Maurice pour l’ultime étape de la transformation. Une fois le travail effectué, elles sont acheminées vers les États-Unis pour orner les parures de Tiffany & Co.
Laurelton Diamonds s’implique aussi dans des activités sociales. La compagnie a ainsi fait don de Rs 1,2 million à la Mauritian Wildlife Foundation.