Un gang de malfaiteurs continue de semer la terreur dans le sud du pays, plus précisément à Rose-Belle et dans les régions avoisinantes. Dans la nuit d’hier à ce matin, un lieu de culte, sis sur la route principale menant vers Rose-Belle, a été saccagé et les statuettes jetées sur la rue. Dans la nuit de samedi à dimanche, la maison d’une famille de New-Grove a été vandalisée sous le regard impuissant de ses occupants. Les habitants de Rose-Belle et des régions avoisinantes vivent dans la crainte. Cette situation perdure depuis un an et la police n’a pu mettre la main sur les malfaiteurs jusqu’à ce jour.

C’est ce lundi matin que les habitants de Rose-Belle ont découvert l’état déplorable du « kalimaye » sis sur la route principale de Rose-Belle. Le « kalimaye » a été vandalisé dans la nuit de dimanche à lundi. La police a été mandée sur les lieux ce matin. « Le constat est déplorable. Nous soupçonnons un groupe de personnes qui sème la terreur dans l’endroit depuis plusieurs mois d’être derrière cet acte barbare. Plusieurs statuettes ont été vandalisées et jetées dans les rues.

Une enquête a été ouverte et nous comptons trouver les coupables au plus vite », affirment des sources du poste de police de Rose-Belle.

La veille, soit dans la nuit de samedi à dimanche, le rez-de-chaussée de la maison des Ubheeman, à New-Grove, a également été vandalisé. « J’habite à l’étage alors que le rez-de-chaussée est occupé par ma mère, âgée de 66 ans, et mes deux frères. Cette nuit-là, j’étais au rez-de-chaussée avec eux. Un groupe de personnes, toutes cagoulées, a alors débarqué chez nous et a commencé à saccager notre maison. Ils ont brisé toutes les vitres de la maison et d’autres objets à l’extérieur. Ils ont également saccagé la voiture de fonction de mon frère », avance un membre de la famille.

Ce dernier se dit certain que ces gens sont seulement venus semer la terreur. « Après avoir vandalisé la maison, ils s’en sont pris à la voiture de mon frère, qui contenait plusieurs objets de valeur. Mais aucun objet n’a été volé.

Donc, nous croyons bien que ce groupe de personnes n’est pas venu avec l’intention de cambrioler mais plutôt pour semer la terreur dans le quartier. Cela dure depuis plus d’un an et les malfaiteurs n’ont pu être arrêtés à ce jour », déplore-t-il. De plus, notre interlocuteur dit ne pas comprendre pourquoi leur maison a été la cible de ces malfaiteurs. « Nous ne soupçonnons personne parce que nous n’avons aucun ennemi. C’est la première fois que nous sommes victimes d’un acte de vandalisme. Ma mère et mes enfants sont traumatisés », dit-il.

La police a été mandée sur les lieux dans la même nuit. Toutefois, en raison de l’état de traumatisme de la propriétaire de la maison, la police a dû venir prendre sa déposition le lendemain. Une enquête a été ouverte.