Jean-François Dick, boxeur qui a fait beaucoup parler de lui sur le plan local et international lors des compétitions de boxe française, a été arrêté samedi dernier par la CID de Stanley. Il aurait agressé sa compagne Sabrina Louis, une habitante de Stanley, Rose-Hill. Jean-François Dick a comparu devant le tribunal de Rose-Hill sous une charge provisoire d’agression avec préméditation.
Habitant Montagne-Longue, il s’était rendu chez sa compagne le jour de la fête des mères pour la convaincre de ne pas se séparer de lui. « Nous avions eu une discussion quelques jours plus tôt, raconte Sabrina. Je lui avais annoncé mon intention de prendre mes distances à cause de sa jalousie maladive. Il avait insisté et était venu chez moi tôt le matin pour m’offrir un bouquet de fleurs, que j’ai refusé pour lui faire comprendre que tout était fini entre nous et qu’il fallait qu’il reprenne ses effets personnels et qu’il rentre chez lui. »
Selon Sabrina, Jean-François Dick serait devenu fou de rage et aurait retiré une corde en nylon dans un sac pour l’étrangler. « Je l’ai repoussé de toutes mes forces, relate Sabrina, mais il n’a pas abandonné. Linn pran enn kouto e linn koumans tap mwa ek bokou violans lor mo figir ek partou lor mo lekor. Letan mo kriye, mo tifi vinn dan lasam pou ed mwa. Lerla linn galoupe linn ale. » Le frère de Sabrina, qui se trouvait dans sa chambre, l’a transportée à l’hôpital Victoria, où elle a été admise aux soins intensifs. Sabrina a regagné son domicile mercredi après-midi. « Je suis traumatisée. Je ne dors plus depuis », affirme-t-elle.
Pour rappel, Jean-François Dick avait décroché plusieurs titres nationaux et avait terminé à la quatrième place lors des championnats du monde de boxe française.