Les travaux de Metro Express à Quatre-Bornes mis en cause

– Le député Deven Nagalingum et des habitants déplorent une mauvaise gestion de la CWA

Les robinets à Rose-Hill sont à sec depuis plusieurs jours. Plus de 150 familles du centre-ville, notamment à Clos Verger et Malartic, sont affectées par une sévère coupure d’eau. Le député Deven Nagalingum ainsi que plusieurs habitants exaspérés déplorent une mauvaise planification de la Central Water Authority (CWA) et estiment que ce sont les travaux de tuyautage dans le cadre du projet Metro Express à Quatre-Bornes qui en sont la cause.

Des habitants de Rose-Hill sont révoltés, surtout ceux du centre-ville. Ils sont privés d’eau depuis plusieurs jours. « Plus de 150 familles sont affectées par cette coupure d’eau qui ne date pas d’hier. Nos réserves d’eau sont épuisées. Nous vivons l’enfer à Rose-Hill », affirment des habitants exaspérés. D’autres estiment que ce sont les travaux de Metro Express à Quatre-Bornes qui provoquent ces inconvénients. « La CWA entame actuellement des travaux de tuyautage à Quatre-Bornes dans le cadre du projet Metro Express et ce sont les habitants de Rose-Hill qui en paient les conséquences. Nous ne sommes pas contre le développement, mais une bonne planification est importante. Pendant trois années, les habitants de Rose-Hill ont souffert en raison des travaux de Metro Express. Alors que nous pensions que les difficultés étaient révolues, nous subissons maintenant les conséquences des travaux à Quatre-Bornes », déplorent les habitants.

Plusieurs quartiers du centre de Rose-Hill, dont Clos Verger et Malartic, sont affectés par ces coupures d’eau. Selon le député Deven Nagalingum, des habitants ont pris des congés forcés car ils ne peuvent pas prendre leur douche. « Ce problème perdure depuis plusieurs jours déjà et il s’étend à d’autres quartiers comme Trèfles et Camp-Levieux. Pourtant, les réservoirs sont bien remplis », a affirmé le député.

Ce dernier a fait état d’un « désordre généralisé » car les habitants ne sont informés de rien. « Nous ne savons même pas que la CWA ouvre ou ferme les valves. Aucune communication au sujet des réparations en cours dans l’endroit ou dans les régions avoisinantes. A ce mercredi matin, nos robinets sont à sec et les réserves d’eau épuisées. Nous avons dû déposer des plaintes à la CWA. Des camions-citernes sont arrivés ce matin », soutient notre interlocuteur.

Deven Nagalingum avance que le gouvernement avait promis une fourniture d’eau 24/7 mais ce projet n’a pas été réalisé jusqu’ici. « Il ne devrait avoir aucune excuse, surtout avec tous ces réservoirs construits récemment. La CWA devra revoir sa stratégie car nous estimons que cette situation intervient en raison d’une mauvaise planification », dit-il.

Dans la même foulée, Deven Nagalingum fait ressortir que des fuites d’eau ont été constatées au NHDC Geranium à Camp Levieux et près du collège Patten (filles). « Ces fuites d’eau existent depuis plusieurs jours, voire plus, mais la CWA n’a pas jugé important de venir réparer. De plus, rue sir Virgil Naz, le problème des eaux usées a refait surface. Quand il y a eu des grosses averses ces derniers jours, les eaux usées sont remontées à la surface, alors que nous pensions que ce problème avait été résolu », déplore-t-il.

Des habitants disent craindre pour leur santé, surtout avec la menace du Covid-19 et la dengue. « À un moment où il y a un problème sanitaire et que l’eau est une ressource très importante pour maintenir un mode de vie hygiénique, nous faisons face à une sévère coupure d’eau. Nous demandons à la CWA, qui n’a pas de directeur général en poste en ce moment, d’assumer ses responsabilités. Nous ne blâmons pas les employés ni les inspecteurs mais l’administration de la CWA », indiquent-ils.

Sollicitée pour une réaction, une source autorisée de la CWA devait confirmer la coupure d’eau dans le centre-ville de Rose-Hill ainsi qu’à Vandermeersch, Victor Hugo, Henry Le maire et Ambrose. Selon un communiqué émis par la CWA, ce sont des travaux de réparation et les grosses averses ayant obstrué les filtres de la station de traitement qui ont causé une baisse du volume d’eau traitée.  « Une équipe de la CWA s’est rendue à Clos Verger ce matin, où des camions-citernes ont été mis à la disposition des habitants. Des travaux de connexion sont en cours dans la région, ce qui a provoqué la coupure d’eau, mais la situation est à 80% résolue », précise notre source.