Une dizaine de policiers, accompagnés d’inspecteurs municipaux, ont fait une descente ce matin dans une impasse commerciale où se trouvent deux maisons de jeux d’habitude très fréquentées par des jeunes en journée. Vers 11 h 30, la police y a surpris des collégiens en uniforme dans une de ces maisons, l’autre étant fermée. Cette descente fait suite à une grave dispute ayant éclaté hier après-midi dans cette même impasse entre deux clans et lors de laquelle un des protagonistes avait tenté d’asperger son adversaire avec un produit inflammable.
L’arrivée remarquée de la police dans cette impasse située Route Royale, entre Bank One et l’ex-Delphis Bank, a vite provoqué un attroupement de commerçants et de badauds. Les deux maisons de jeux se situent l’une à côté de l’autre à l’étage du même bâtiment. Cette opération a duré environ une heure. Une quinzaine de jeunes y étaient présents, dont certains en uniforme. Cette impasse est très fréquentée par des jeunes tout le long de la semaine. Ils y viennent en groupe dès la fin de la matinée et y restent jusqu’à la fermeture des magasins. À plusieurs reprises, des commerçants et autres habitués se sont plaint auprès des autorités concernées d’attroupements bloquant le passage et de leur présence bruyante. Il n’est pas rare que des bagarres éclatent entre groupes rivaux.
Une nouvelle bagarre a éclaté hier vers 15 h 30 entre deux clans et a vite dégénéré. Lors de ce règlement de compte, un jeune a quitté précipitamment les lieux pour y revenir quelques instants plus tard avec un récipient qui, selon des témoins, contenait un produit inflammable. Selon eux, ce dernier avait déjà un briquet en main et s’apprêtait à déverser le contenu sur son adversaire lorsqu’il a trébuché. C’est à ce moment-là que ses amis ont pu le maîtriser et ont stoppé son geste, qui aurait pu avoir des conséquences bien graves. Une personne présente sur les lieux au moment de l’incident a reçu des gouttes dudit produit sur ses vêtements. La police est arrivée assez vite sur les lieux et a dispersé la foule.