Durant le week-end, plusieurs personnes transitant par la Place Margéot et des responsables des magasins des arcades Sunassee ont été surpris de voir l’érection d’une structure en métal sur le parking de la Place Margéot qui accueillait autrefois des marchands de nourriture. Le propriétaire d’un magasin de DVD et CD avait l’intention d’étendre son commerce et étaler ses produits sur la voie publique sans pour autant détenir les permis nécessaires auprès des autorités. Lundi, des inspecteurs municipaux ont sévi, ordonnant la démolition de cette structure illégale.
À l’heure où les commerçants de la ville font pression auprès de la municipalité et la police, et cela par voie de mise en demeure, pour interdire tous types de commerces illégaux et déloyaux, voilà qu’un commerçant des arcades Sunassee s’est permis durant le week-end d’installer une structure en métal sur la Place Margéot et cela en toute illégalité. La structure allait être construite sur l’espace qui faisait longtemps office de “food-court” avec des marchands de halim, gâteaux piments, boissons et autres et qui pour rappel ont été chassés suivant un ordre de la Cour en 2011 interdisant les commerces d’opérer illégalement. Cet espace, avec le délogement des marchands de nourriture, a été libéré et transformé depuis en parking. Le commerçant avait semble-t-il, l’idée d’étendre l’espace de son magasin avec cette structure en métal pour y exposer ses produits en cette période de festivités.
Selon des témoins, la structure a commencé à être montée durant le week-end au grand étonnement de tous, vu qu’il est formellement interdit aux propriétaires des magasins d’étaler leurs marchandises à l’extérieur sur la voie publique. Lundi, suite à une visite des inspecteurs municipaux, le propriétaire du magasin a été sommé de démonter la structure. La municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill confirmait hier au Mauricien que le magasin n’a fait aucune demande de Building and Land Use Permit (BLP) pour une telle structure. Le démantèlement de la structure a été fait graduellement en commençant par la toiture en tôle, mais la charpente qui devait accueillir le toit en tôle de la structure y était toujours, comme nous l’avons constaté de visu, hier. Les supports métalliques de même que les étagères qui allaient être montés étaient toujours présents sur le parking et dans le couloir des arcades Sunassee.
Le maire des villes soeurs Toussaint André se montre intraitable envers ce genre de construction ou extension illégale de commerces : « Si nous tolérons ne serait-ce qu’un cas, tous les autres vont se mettre à suivre le pas et ce sera l’anarchie dans la ville. Surtout que nous procédons actuellement à la rénovation de la Place Margéot. » Toussaint André explique que le propriétaire devra lui-même procéder au démantèlement de toute la structure. Si ce n’est pas fait, la municipalité se chargera de la démolition de celle-ci.
Selon nos informations, et c’est un fait connu par ceux qui fréquentent la Place Margéot, le propriétaire de ce magasin de DVD/CD, qui vendrait d’ailleurs nombre de produits piratés, ne serait pas à sa première tentative de défier les autorités, allant souvent jusqu’à obstruer les couloirs des arcades Sunassee en plaçant ses tables devant son magasin, ce qui gêne fortement le passage et est source d’autres problèmes comme les vols à la tire. La municipalité aurait même servi des closing down orders à plusieurs reprises à ce commerçant pour non respect des lois.