Les réactions après la manifestation des maraîchers de Rose-Hill mardi matin n’ont pas tardé puisqu’au courant de l’après-midi, les principaux concernés ont été invités par l’assistant Commissaire de Police et l’ASP de Rose-Hill afin qu’ils soumettent leurs doléances aux autorités. La police aurait offert la garantie d’augmenter ses patrouilles aux alentours du marché de Rose-Hill.
Mardi, des maraîchers du marché de Rose-Hill avaient manifesté contre le manque d’actions au sujet de l’application du “Law & Order” dans le centre-ville, dénonçant l’insécurité grandissante autour du marché, la vétusté des lieux, le problème des marchands ambulants, et le non-respect des dispositions de la Food Act par les marchands illégaux, entre autres. Une bagarre a même éclaté entre deux marchands ambulants à proximité du marché durant la manifestation, les deux protagonistes se disputant apparemment une portion de territoire, la situation dégénérant ensuite en échanges de coup de poing et de pied.
Quelques heures plus tard, les maraîchers ont été invités au poste de police de Rose-Hill, où ils ont été encouragés à soumettre leurs doléances. Ils ont ainsi pu expliquer leurs problèmes concernant les toxicomanes sous méthadone qui s’attardent souvent autour du marché, mais aussi le problème d’espaces de parking utilisés par les marchands de rue et la prolifération des marchands illégaux autour du marché. Kumar Soorjonowa, président de la Plaine Wilhems Market Traders Association, en a profité pour remettre à la police une copie du jugement de la Cour interdisant toute activité de marchands illégaux dans le centre de Rose-Hill. Il ressort de cette réunion que la police a donné l’assurance que des mesures seront prises pour faire respecter l’ordre dans la ville. « Si, dans un premier temps, nous avons vu que la police a augmenté ses contrôles, la situation est revenue comme avant et les marchands ambulants refont surface aussitôt que la police a le dos tourné », affirme Kumar Soorjonowa. Ce dernier ajoute qu’un appel d’offres a été lancé par la municipalité de Beau-Bassin/Rose-Hill pour l’occupation des étals libres au marché de Rose-Hill, et à la foire Da Patten, Plaisance, entre autres, et qu’il existe des emplacements pour permettre aux marchands ambulants de travailler dans l’illégalité. Le nombre d’étals libres dans la ville serait de 176, selon le président de la Plaine Wilhems Market Traders Association.