Les marchands de pétards et de feux d’artifice qui appartiennent à un réseau familial bien connecté ont, cette année encore, débarqué aux arcades Sunassee et dans d’autres points stratégiques de la ville avec la bénédiction de la mairie, des autorités policières et de la ministre des Administrations régionales, la députée de la circonscription, Fazila Daureeawoo, qui s’était pourtant engagée auprès des commerçants légaux opérant dans la ville qu’aucune entorse aux règlements et à la loi ne sera tolérée. Si les décideurs précités ne le savent pas ou feignent de l’ignorer, l’activité qu’ils tolèrent est un danger public qui peut avoir de graves conséquences.

La ministre Daureeawoo, également responsable de Fire and Rescue Service, devrait être la première à savoir que pour vendre des produits inflammables et dangereux, il faut avoir un Fire Certificate en bonne et due forme. Qui a vérifié que les produits ainsi exposés à même la rue sont conformes aux règlements liés à l’importation? Où sont la Mauritius Revenue Authority et le ministère du Commerce? On peut imaginer les dégâts que ce commerce pourrait provoquer si d’aventure, des étincelles en venaient à se répandre dans cette artère très fréquentée. Ceux qui tolèrent ce commerce illicite devraient répondre de leur négligence criminelle.

Un véritable pied-dans-l’eau en plein bois

Vous avez besoin de trottoirs neufs ? Pas de souci, il suffit d’en commander au voisin le plus proche. Selon les habitants de Plein Bois et quelques onlookers surpris de voir ce quartier résidentiel transformé en véritable chantier, un voisin aurait déniché un contrat des autorités. Il utiliserait sa cour pour faire venir des camions, des travailleurs et autres pour fabriquer des trottoirs au vu et au su de tous. Des travaux bruyants, polluants et surtout incommodants car les bouches d’égout ont été obstruées. Pour preuve, lors des grosses pluies, les habitants ont droit à une piscine géante. Un véritable pied-dans-l’eau en plein bois !