Le président de l’OTAM, Roshan Seetohul, a estimé que le VPM et ministre des Finances, Xavier-Luc Duval dans le cadre de son discours sur le budget, a donné à l’informatique ses lettres de noblesse.
« C’est un budget ICT oriented », a-t-il observé dans une déclaration au Mauricien ce matin. C’est la première fois qu’un ministre des Finances donne le ton dès le début de son discours à ce secteur dynamique qui emploie environ 17 000 personnes. Ce qui a permis de revaloriser un secteur dont la contribution au Produit intérieur brut est estimée à 6,7 %.
Roshan Seetohul observe que le ministre des Finances est allé plus loin que ce qu’avait réclamé l’OTAM en ce qui concerne la baisse des tarifs de l’internet — Xavier-Luc Duval a annoncé une baisse de 43 %. « C’est une façon de reconnaître que l’internet est un outil de travail indispensable aujourd’hui tant pour les étudiants que pour la productivité en général dans le pays. La distribution de 20 000 tablettes aux étudiants en Form IV contribuera à la création d’une culture informatique dans le pays en touchant les jeunes dès leur plus jeune âge. C’est à ce prix que nous nous acheminerons vers une société informatique », a soutenu M. Seetohul.
L’OTAM est également satisfaite de la baisse du International Private Leasing Circuit qui permet de rendre la destination mauricienne plus compétitive pour les investisseurs potentiels dans le secteur ICT-BPO. « Si l’Inde s’est bâtie une réputation internationale dans le domaine des TICS, c’est grâce à l’investissement dans les ressources humaines, le développement technologique et l’innovation », soutient le président de l’OTAM
« Le budget permet de combler un retard enregistré dans le domaine des TIC, de rendre l’informatique plus accessible et d’adopter une culture numérique », analyse M. Seetohul. Il a également salué la décision du ministre des Finances quant à la création d’un poste de responsable informatique dans chaque ministère, les mesures en vue d’encourager le développement du Cloud Computing, ainsi que la formation de masse de la population en partenariat avec le Massachusetts Institute of Technology (MIT).
En gros, a-t-il conclu, le budget met l’accent sur l’innovation, la technologie et la productivité.