• Entre autres propositions : Minimum salarial de Rs 15 000 par mois; réduction drastique des salaires du Président, des ministres et députés, et nouvelle taxe pour les « super-riches »

Le Reform Party (RP) a dévoilé une quinzaine de mesures électorales visant à « ramener la joie de vivre aux Mauriciens ». Le leader, Roshi Bhadain, a expliqué que son parti a, après une série de consultations avec des jeunes, arrêté des mesures phares pour améliorer les conditions dans laquelle vit la population.

Le RP propose une « top-up allowance » pour que le minimum salarial soit de Rs 15 000 par mois. « Nou pa pe ogmant saler minimal. Nou pe met enn top-up lor saler minimal ki peye par anployer. Nou pe zis fer bann saler vinn Rs 15 000. Dimounn nepli kapav viv avec Rs 10 000 ou Rs 12 000 », a-t-il expliqué. Le Reform Party suggère aussi que les personnes âgées de plus de 65 ans et vivant uniquement sur la pension de vieillesse obtiennent un total de Rs 10 000. « Cela concerne seulement cette catégorie de personnes qui vivent uniquement sur la pension de vieillesse », a-t-il précisé précisé hier.

Le RP propose également que les jeunes de 20 à 35 ans obtiennent des facilités pour acquérir un appartement moderne à partir d’une mensualité de Rs 10 000. « C’est le modèle moderne de développement où le gouvernement s’engage seulement à fournir le terrain et selon le système de Build Operate Transfer (BOT). Les jeunes doivent être placés sur une Housing Ladder où ces derniers pourront acquérir un appartement pour son avenir », a soutenu Roshi Bhadain.

Quant aux moyens pour remplir les caisses de l’État, le RP réitère qu’il est temps d’abolir les pensions à vie pour les ministres, députés et les Présidents de la République de Maurice. Il a avancé que les salaires du Premier ministre doivent être revus à la baisse par Rs 150 000 mensuellement. Et aussi les Présidents, ministres et la Speaker par Rs 100 000. Quant aux députés, le Reform Party affirme qu’il faut baisser leurs salaires par Rs 50 000 car ces derniers peuvent poursuivre leurs fonctions professionnelles en parallèle.

Autre moyen pour renflouer les caisses du pays, selon Roshi Bhadain : le RP dit prôner l’imposition d’une nouvelle taxe pour les « super-riches », notamment ceux qui obtiennent plus de Rs 350 000 par mois. Ou encore une Inheritance Tax de 20% pour toute passation de biens valant Rs 50 millions et plus. Le parti est aussi en faveur de l’imposition d’une Tourist Solidarity Fee.

Roshi Bhadain a aussi critiqué la décision « hâtive » du gouvernement de décréter lundi dernier jour férié et que le gouvernement aurait pu tout simplement augmenter la prime allouée aux médaillés d’or des Jeux des îles. Et en ce qui concerne l’élection partielle au numéro 7, Piton-Rivière du Rempart, Roshi Bhadain maintient que cette joute électorale n’aura pas lieu.